"L'eau rentrait de tous les côtés" : les violents orages ont fait des dégâts en France

  • A
  • A
De violents orages se sont abattus sur la France ces derniers jours. 3:10
De violents orages se sont abattus sur la France ces derniers jours. © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :
Dans plusieurs endroits en France, les orages ont entraîné des dégâts dans les habitations ou les commerces. "Les bras m'en sont tombés", raconte au micro d'Europe 1 une habitante de la région Île-de-France qui a été confrontée à deux torrents successifs de boue dans sa maison. La ville de Reims a aussi été très touchée.
REPORTAGE

La pluie et les orages se déplaçaient vers les Hauts-de-France, vendredi en fin de journée, avec trois départements (l'Aisne, le Nord et le Pas-de-Calais) en vigilance orange à cause des des chutes de grêle attendues dans ces zones, selon Météo France. Le service de météorologie prévoit des précipitations pouvant atteindre de 30 à 60 millimètres en une heure dans certains endroits. Ailleurs en France, et notamment en Île-de-France, l'heure était déjà à la constatation des dégâts des intempéries, comme Europe 1 l'a observé à Thieux, en Seine-et-Marne.

"Quand est-ce que ça va finir en fait ?"

Ici, la pluie et la foudre se sont abattues à un rythme régulier avec trois épisodes de violents orages en deux jours. Ce vendredi soir, les pompiers et habitants avaient évacué une grande partie de l'eau stagnante mais des traces marron restaient visibles sur tous les murs.

"L'eau qui rentre est mélangée à la boue", explique une habitante au micro d'Europe 1. Celle-ci venait de nettoyer sa maison lorsque l'eau s'est remise à monter, accompagnée de son torrent de boue. "Déjà que j'ai pleuré pas mal la première fois... La deuxième fois, les bras m'en sont tombés. Je me suis remise à pleurer et je me suis dit : 'Quand est-ce que ça va finir en fait ?'"

Dans la matinée, une benne remplie de ferrailles, de meubles souillés, de canapés ou encore d'un lave-linge, a tourné dans les rues de la ville. Désormais, les habitants veulent se préparer pour éviter d'avoir à revivre un tel cauchemar en cas de nouvel orage. Ils ont donc récupéré des sacs de sel, ceux qu'on utilise normalement en hiver, afin d'ériger de petites barricades. 

"Les gens ont voulu prendre des sacs. Ils ont pris les sacs, on a posé les palettes dans la rue... Ça leur a fait du bien de se dire 'j'ai fait quelque chose'", raconte le maire de la ville, Fabrice Cuypers. "Après... Est-ce que ça sera vraiment efficace ?"

"Les caniveaux n'arrivaient plus à suivre"

Si le ciel restait menaçant vendredi soir, la pluie s'était arrêtée à Thieux. A Reims aussi, des pluies diluviennes ont rincé la commune. Dans le centre-ville, certaines rues se sont transformées en véritables torrents avec des véhicules bloqués et des caves inondées. La circulation a été bloquée à certains endroits. "Les caniveaux n'arrivaient plus à suivre et toute l'eau est rentrée dans les magasins", se désole Paul, le gérant d'une boulangerie sur l'avenue Jean-Jaurès de cette ville.

"L'eau rentrait vraiment de tous les côtés, c'est ça qui était le plus impressionnant. Là, on est en train d'évacuer toute l'eau, de tout nettoyer, de voir ce qu'il y a eu comme dégâts... Pour l'instant, on ne sait pas où on en est", conclut-il.

Europe 1
Par Damien Mestre et Alexandra Sirgant, édité par Jonathan Grelier