Le neveu de Vincent Lambert : "C’est un soulagement, ce n’est pas triste"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
François Lambert, favorable depuis des années à l’arrêt des soins, espère que son oncle, mort jeudi matin, "repose en paix".
INTERVIEW

Le neveu de Vincent Lambert est soulagé par la mort de son oncle. "C’est un soulagement, ce n’est pas triste. Les gens me disent leurs condoléances, me souhaitent bon courage, mais ce n’est pas difficile. Ça remet les choses dans l’ordre, c’est ce qu’on attendait depuis des années, on y était prêt", a réagi François Lambert, peu après l’annonce de la mort de Vincent Lambert, jeudi lors d’une conférence de presse.  

Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif depuis presque 11 ans et dont les traitements ont été interrompus la semaine dernière, est mort jeudi.

"Vincent n’aurait pas voulu vivre comme ça"

"Le rationnel prend le dessus. Vincent était en état végétatif, il n’aurait pas voulu vivre comme ça. Par respect pour lui il fallait arrêter de le maintenir en vie dans cet état, j’espère qu’il repose en paix. Pour moi, l’affaire Vincent Lambert s’arrête aujourd’hui", a poursuivi François Lambert, avant d’avoir un mot sur la bataille judiciaire qui a déchiré sa famille pendant des années.

"Il y a eu des coups de théâtre à répétition qui n’ont servi à rien d’autres que mettre en lumière certains insuffisances. Maintenant que Vincent est parti, ça doit s’arrêter là", a-t-il estimé. "On sait très bien que des médecins sont en désaccord avec la loi (qui interdit l'acharnement thérapeutique ndlr), et il y en aura encore dans 20 ans. Ce combat-là continuera." 

Le cas de Vincent Lambert était devenu le symbole du débat sur la fin de vie en France et a donné lieu à un long feuilleton judiciaire et médiatique, qui a vu la famille Lambert se déchirer.