Le jeune horticulteur conseillé par Macron va devenir cariste

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron avait conseillé au jeune homme de "traverser la rue" pour trouver du travail.
Emmanuel Macron avait conseillé au jeune homme de "traverser la rue" pour trouver du travail.
Partagez sur :
Jonathan Jahan, dont l'échange avec Emmanuel Macron avait eu un important retentissement médiatique, va finalement exercer le métier de cariste. 

Le jeune horticulteur, qui s’était vu conseiller par Emmanuel Macron de "traverser la rue" pour trouver du travail, va finalement se réorienter et devenir cariste. Deux employeurs ont en effet retenu le CV de Jonathan Jahan, et l’ont invité à passer un entretien, rapporte BFMTV.  

Il va devenir cariste. Le directeur d’une agence d’intérim à Montargis, dans le Loiret, où vit le jeune homme de 25 ans, a expliqué à la chaîne d’information l’avoir pris sous son aile et orienté vers le métier de cariste, où l’offre est importante. "Il m'a dit qu'il n'était pas du tout arrêté par l'idée de travailler dans un domaine spécifique et que tout ce qu'il voulait, c'était travailler pour pouvoir s'en sortir", a précisé Julien Pruneau. Grâce à la médiatisation de son échange avec le président, Jonathan Jahan a vu affluer de nombreuses propositions depuis dix jours, et a notamment refusé une vingtaine d’offres dans l’horticulture.

"J'ai fait plein d'autres choses" que l'horticulture. "J'ai dit que j'avais un CAP horticole et tout le monde s'est focalisé dessus, mais j'ai fait plein d'autres choses aussi. Cette histoire est positive dans le sens où je ne vais pas exercer, comme Emmanuel Macron l'a dit, dans l'hôtellerie ou le bâtiment. J'aime autant être horticulteur que cariste", a expliqué le jeune homme à BFMTV. Et une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule : Pôle Emploi lui a également annoncé mercredi avoir recalculé ses droits.