Le gaz des recharges de siphon à crème chantilly, la drogue qui fait fureur

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Inhaler le protoxyde d'azote contenu dans ces petites capsules a un effet hilarant mais n'est pas sans danger.

Sur Internet, les vidéos de ce genre se comptent par centaines. Des gens respirent du gaz dans un ballon de baudruche, avant de finir hilares devant leur caméra. Le phénomène n'est pas nouveau mais prend de l'ampleur, et pour cause : ce gaz est bon marché, très facile à trouver, légal... et se trouve dans les recharges de siphons à crème chantilly.

"On rigole bêtement". Il s'agit en réalité de protoxyde d'azote, originellement utilisé en médecine comme léger anesthésiant. "Je perce le bout du siphon avec un couteau suisse par exemple, et je récupère l'air qui s'échappe dans un ballon de baudruche", explique Matthieu, un étudiant strasbourgeois de 21 ans adepte de ce gaz hilarant. "Une fois que j'ai fait ça, j'inhale avec la bouche." Les effets sont ensuite immédiats. "J'ai l'impression de flotter. Les copains sont à un mètre de moi et en même temps j'ai l'impression d'être à deux kilomètres. Tu leur parles et tu as l'impression que ça met trois jours à arriver. On rigole bêtement de tout et rien", raconte Matthieu.

"Comparé au cannabis, c'est peu cher". Pour le jeune homme, l'un des principaux avantages reste l'accessibilité du produit et son prix imbattable. "On s'en procure dans les magasins qui vendent de l'électroménager, des piles, des ampoules. Un paquet de capsules coûte 8 à 9 euros et il y a une dizaine de doses dedans. Comparé au cannabis, c'est très peu cher."

Effets secondaires. Et si des médecins commencent à publier des études qui mettent en avant les risques encourus, notamment cardiaques et neurologiques, Matthieu ne s'en préoccupe guère. "Je n'ai jamais eu d'effets secondaires avec ça, je n'en ai pas bien conscience." On compte pourtant au moins un décès en France et une dizaine en Angleterre liés à l'absorption de protoxyde d'azote.