Bac 2018 : c'est parti, avec philo ou français, pour 750.000 candidats !

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
750.000 candidats au bac s'apprêtaient à franchir les portes des centres d'examen lundi matin pour plancher sur les épreuves de philo ou de français.

Les quelque 750.000 candidats au bac s'apprêtaient à franchir les portes des centres d'examen lundi matin pour plancher sur les épreuves de philo ou de français, coups d'envoi de cette semaine de marathon sur fond de grève SNCF.

>> Suivez notre Essentiel en direct 

+5% du nombre de candidats. Les candidats sont cette année 753.148 lycéens et candidats libres à passer le bac dans 4.635 centres d'examens. Un nombre record, en hausse de 5% par rapport à 2017, qui s'explique par le baby-boom de l'an 2000 et une hausse du taux d'accès à ce niveau de diplôme.

Convocation et carte d'identité. Les candidats doivent se présenter à l'heure, avec la convocation et la carte d'identité. En cas de perte ou de vol de cette dernière, il sera demandé un récépissé de la déclaration auprès de la police ou de la gendarmerie et un autre document officiel avec photo, permettant de reconnaître le candidat.

Les retards tolérés pour cause de grève SNCF. Alors que la grève des cheminots pourrait entraîner des difficultés de transport pour les candidats se rendant dans leur centre d'examen en TER, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a dit compter "sur le sens civique des cheminots pour qu'il y ait le moins de perturbations possible". "Un retard d'une heure maximum sera toléré. En cas de grosses perturbations, les surveillants pourront, le cas échéant, être amenés à indiquer le retard sur la copie, afin que le correcteur en tienne compte", a-t-il déclaré lundi dans les colonnes du quotidien gratuit CNEWS.