"Une situation dramatique" : les habitants de la vallée de l'Arve interpellent Macron sur la pollution

  • A
  • A
Le trafic routier a fait de la vallée de l'Arve la plus polluée de France. 1:15
Le trafic routier a fait de la vallée de l'Arve la plus polluée de France. © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Les habitants de la vallée de l'Arve, régulièrement en proie à de forts épisodes de pollution aux particules, comptent profiter du déplacement d'Emmanuel Macron dans les Alpes jeudi, autour de la protection du massif du Mont-Blanc, pour l'interpeller sur leur situation.
INTERVIEW

Le président de la République doit annoncer jeudi des mesures de protection du massif du Mont-Blanc, menacé par la surfréquentation et les incivilités. Emmanuel Macron dîne dès mercredi soir dans un refuge, qui surplombe la mer de Glace, et rencontre le lendemain le maire de Saint-Gervais qui l’avait interpellé en septembre sur les "hurluberlus qui font n’importe quoi" sur le toit de l’Europe. Les habitants de la vallée de l’Arve, devenue la plus polluée de France en raison du passage des poids lourds qui viennent ou se dirigent vers l’Italie, comptent également profiter de la visiter du chef de l’Etat pour l’interpeller sur cette autre problématique.

"L’ampleur du désastre"

"Il faut que monsieur Macron nous donne la possibilité d’agir pour avoir un air respirable dans la vallée", explique ainsi au micro d’Europe 1 la doctoresse Mallory Guyon, membre du collectif Coll’Air Pur. "Je vois dans mon cabinet tout l’hiver, et même au-delà, des enfants qui ne font que tousser, qui deviennent asthmatiques. La situation est dramatique. Il faut arrêter de se renvoyer la balle entre la région, l’Etat, et les collectivités locales", s’agace encore cette praticienne.

Le collectif Coll’Air Pur et l’association Pour la qualité de vie à Passy comptent notamment remettre à Emmanuel Macron un dossier détaillant les effets de l’activité humaine sur l’environnement de la vallée. "Il faut que le président de la République prenne conscience de l’ampleur du désastre en vallée de l’Arve et qu’il ait le courage de dire qu’il va donner à tout le monde les moyens d’agir pour nous aider à retrouver une vallée respirable", conclut Mallory Guyon.

Europe 1
Par Pierre Herbulot, édité par Romain David