La Loire à Vélo : "On n'a pas vu venir le nombre de personnes qui voulaient s'aérer"

, modifié à
  • A
  • A
Château d'Amboise Loire Touraine Tourisme Loire à vélo 1:27
Le château royal d'Amboise avec la Loire en contrebas : l'un des paysages les plus emblématiques de la région. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
Célèbre itinéraire de randonnée sur les bords du fleuve, la Loire à Vélo connait un vif succès en ce week-end de l'Ascension, notamment avec de nombreux Parisiens venus profiter de la campagne, malgré la pluie, ce qui a pris au dépourvu certains loueurs.
PODCAST

La situation sanitaire s'améliore en France, avec une décrue des hospitalisations et un taux de vaccination qui progresse, le cap des 20 millions de personnes avec au moins une première injection contre le Covid-19 ayant été franchi samedi après-midi. Dans ces conditions, s'offrir un séjour de détente sonne comme un prélude avant la réouverture des terrasses de bars et de restaurants. En ce pont de l'Ascension, beaucoup de touristes ont fait le choix de profiter des bords de Loire, malgré une météo-capricieuse, pour longer le fleuve à vélo au cœur de l’une des plus belles campagnes de France.

Au milieu de la nature... entre les gouttes de pluie

"On a été débordés. On n'a pas vu venir le nombre de personnes qui voulaient s'aérer la tête suite au Covid", avoue Cédric, gérant d'un magasin de location de vélos à deux minutes de la gare de Blois. Il s'est fait dévaliser : "Tout mon stock est parti, à savoir 70 vélos." Ce commerçant assure n'avoir jamais vu ça. "Ce sont surtout des Parisiens qui ont besoin de souffler, de sortir de cette situation pour profiter du grand air"... à défaut du beau temps.

Un peu plus bas, sur les bords de Loire, trois amis sont passés entre les gouttes pour une balade de deux heures avec les majestueux châteaux de la Loire en toile de fond. "Ça sent bon la nature et ça fait longtemps qu'on n'a pas expérimenté la chose", sourit l'une des randonneuses. "On a vu les vignes et un héron cendré", énumère-t-elle. "On est ressourcés. C'était super, ça fait du bien", conclut la jeune femme.

Europe 1
Par Nicolas Feldmann