Grève des copies du bac : "Sans doute que les résultats vont être décalés", prédit une prof

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Des professeurs refusent de transmettre aux jurys de délibération les notes des copies du bac, ce qui menace de retarder la divulgation des résultats. Mais l'ampleur du phénomène reste difficile à estimer.
TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Certains élèves vont devoir patienter plus longtemps que prévu avant de connaître leurs résultats au bac. Ils doivent être donnés vendredi, mais des correcteurs continuent leur grève contre la réforme des lycées. Certains ont corrigé les copies des candidats mais n'ont pas rendu les notes au ministère à temps, en forme de protestation. Il reste difficile de dire combien de candidats sont concernés par cette rétention.

Plus de 100.000 notes n'ont pas été rendues dans les temps, selon les chiffres du syndicat SNES-FSU. Mais l'Education nationale affirme n'avoir aucune visibilité sur l'ampleur du phénomène. Les grévistes sont éparpillés : à Lille, à Dijon, à Toulouse. À Nancy-Metz, 2.000 notes n'auraient pas été transmises.

"Sans doute que les résultats vont être décalés"

En Île-de-France, 250 professeurs ont décidé de prolonger cette grève jusqu'à jeudi, quand les jurys doivent attribuer le bac aux candidats. C'est le cas de Marion, professeure en philosophie, qui a 128 copies à sa charge. "Si les jurys de délibération ne peuvent pas avoir lieu, on voit mal comment on pourrait donneur leurs résultats aux élèves. On ne va pas inventer des notes, alors que les copies existent et qu’elles ont été corrigées, on ne voit pas comment ça pourrait avoir lieu. Sans doute que les résultats vont être décalés", prédit cette enseignante.

Pour le ministère, cette grève ne concerne qu'une infime partie des élèves, donc il est hors de question de bloquer les résultats des autres candidats. La quasi-totalité sera fixée vendredi matin comme prévu, assure-t-on. Et pour les professeurs, ils seront considérés comme grévistes à partir du moment où ils ont reçu les copies, et non pas juste les jours où ils ont gardé les notes. Pour certains, cela fait jusqu'à deux semaines de salaires en moins.