Jean-Luc Petitrenaud raconte le Valéry Giscard d’Estaing fin gourmet

, modifié à
  • A
  • A
Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de74 ans. 2:07
Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de74 ans. © AFP
Partagez sur :
Jean-Luc Petitrenaud a rencontré à plusieurs reprises Valéry Giscard d’Estaing, disparu mercredi. Le chroniqueur gastronomique a raconté la passion de l’ancien président pour la cuisine, une facette méconnue de sa personnalité, samedi dans l’émission La table des bons vivants.    

Valéry Giscard d’Estaing était aussi un fin gourmet. Jean-Luc Petitrenaud a raconté cette facette méconnue de l’ancien président de la République, disparu mercredi à l’âge de 94 ans. Le chroniqueur gastronomique a même eu l’occasion de rencontrer l’ex-chef de l’État à plusieurs reprises. Il a livré ses souvenirs samedi dans l’émission La table des bons vivants sur Europe 1.

Il donne la recette des pommes de terre farcies de son enfance

"Après son mandat, je l’avais invité dans une émission, j’avais intitulé l’épisode : "La cuisine des femmes en Auvergne". Valéry Giscard d’Estaing apprécie évidemment cette cuisine en raison de ses origines. Là, au milieu de belles cuisinières et aubergistes, qui étaient rassemblées autour d’un fourneau, le président donna la recette des pommes de terre farcies de sa propre enfance", se souvient Jean-Luc Petitrenaud. 

"Il dégaina, à la surprise de tout le monde, la fiche technique de la recette, en précisant avec des gestes appropriés l’art et la manière de farcir. Il mimait le sel filant entre ses doigts."

Un ancien président qui aime lire des recettes avant de s’endormir

"Puis juste après l’enregistrement, il me confiait qu’il adorait lire des recettes, notamment juste avant de s’endormir, parce qu’il trouvait qu’il y avait une proximité entre un roman et un recueil de recettes. Pour la centième de l’émission, nous avions décidé de faire un banquet et nous avions invité le président Giscard d’Estaing… et il était venu ! Il m’avait même offert un livre : la cuisine familiale de Ginette Mathiot."