Interpellations de jeunes à Mantes-la-Jolie : le Défenseur des droits ouvre une enquête

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Au lendemain de la diffusion d'une vidéo de l'interpellation controversée de lycéens à Mantes-la-Jolie, l'autorité rappelle qu'elle est chargée de "veiller au respect de la déontologie" des forces de l'ordre.

Le Défenseur des droits a annoncé vendredi ouvrir une enquête au lendemain de l'interpellation controversée de 151 jeunes près d'un lycée de Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, dont la diffusion de la vidéo a suscité l'indignation.

"L'intérêt supérieur de l'enfant". Cette enquête portera "sur les conditions dans lesquelles se sont déroulées des interpellations de lycéens à Mantes-la-Jolie", indique dans un communiqué cette autorité indépendante qui rappelle être chargée de "veiller au respect de la déontologie" des forces de l'ordre et de défendre "l'intérêt supérieur de l'enfant".

"Humiliation". Par ailleurs, l'ensemble des partis de gauche ont dénoncé une "humiliation". Les images "sont dures (…) mais je crois qu'il faut les replacer dans un contexte", a répondu le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, justifiant ces interpellations par de "véritables violences urbaines" dans cette commune des Yvelines. Au total, 151 jeunes ont été arrêtés et la garde à vue a été prolongée pour 145 d'entre eux, selon le ministre.