Inondations : "Quand vous partez au travail le matin, vous ne pensez pas rentrer chez vous en bateau", témoigne un habitant de Bayonne

, modifié à
  • A
  • A
inondations 1:58
Le niveau des Gaves réunis à Peyrehorade devait connaître un pic de crue samedi matin entre 5,20 et 5,40 m. © GAIZKA IROZ / AFP
Partagez sur :
Alors que 16 départements, essentiellement dans le sud-ouest, les Alpes et la Corse, sont toujours placés en vigilance orange pour vent violent ou inondations par Météo France, à Bayonne, les habitants s'organisent face à la montée des eaux. 
REPORTAGE

Les intempéries ont fait vendredi un mort et cinq blessés. Samedi matin, Météo France maintient 11 départements du sud-ouest en vigilance orange pour inondations. A Bayonne, au Pays basque, les habitants font face aux conséquences des intempéries. Europe 1 est allée à la rencontre des habitants touchés par les crues. 

Impossible de regagner son logement autrement que par une échelle

Dans le centre-ville de Bayonne, sur les quais, la Nive sort par endroit de son lit. Alors on s'organise. Les commerçants ont déposé des sacs de sable devant leurs portes mais ce n'est pas toujours suffisant. Des restaurateurs s'activent avec une raclette et un jet d'eau pour repousser l'eau qui est parvenue à s'infiltrer. 

Un peu plus loin, sur les mêmes bords de la rivière, Loïc, Marielle et Xavier, des voisins, ont dû quitter leur appartement. Ils ont préféré passer la nuit ailleurs, ne pouvant plus accéder à leur logement qu'en passant par une échelle posée contre le balcon du premier étage. L'un a vu son "camping-car inondé" et l'eau monter "à un bon mètre soixante-dix." Alors ils ont trouvé des solutions pour se loger : "on a mis les enfants chez la grand-mère et nous on va se loger chez des amis", témoigne Marielle. 

"La montée des eaux s'est faite très rapidement"

Christophe vit au bord de la Nive. Il habite au troisième étage mais n'a pas pu regagner son appartement vendredi soir : "la montée des eaux s'est faite très rapidement", explique-t-il. "On a constaté malheureusement qu'on ne pouvait plus accéder à nos appartements. Les pompiers ont d'abord mis en sécurité tous les bâtiments puis ils ont proposé de nous accompagner jusqu'à nos appartements pour récupérer quelques affaires", raconte-t-il. "Avec la pression de l'eau, les portes ne peuvent pas s'ouvrir donc il a fallu prendre une échelle pour accéder à nos appartements en toute sécurité". Il ajoute : "quand vous partez le matin pour aller au travail, vous ne pensez pas rentrer chez vous en bateau !"

Malgré les intempéries, le marché traditionnel s'installe à côté des halles, au bord de la Nive. Les commerçants n'ont pas peur d'installer leurs étals. Samedi matin, il ne pleut plus et il fait doux à Bayonne.    

Europe 1
Par Stéphane Place, édité par Céline Brégand