INFO EUROPE 1 - Chantal Arens nommée à la tête de la Cour de Cassation, première femme depuis 1984

, modifié à
  • A
  • A
Jusque là, Chantal Arens était la première présidente de la cour d’appel de Paris.
Jusque là, Chantal Arens était la première présidente de la cour d’appel de Paris. © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :
Pour la première fois depuis 1984, et la deuxième fois dans l'Histoire, le poste de premier président de la Cour de Cassation revient à une femme.

Cela n'était arrivé qu'une seule fois dans l'Histoire : le nouveau plus haut magistrat de France est une femme. Selon nos informations, Chantal Arens succède à Bertrand Louvel en tant que première présidente de la Cour de cassation.

Un mandat limité à deux ans et demi

Au terme d'un processus totalement indépendant du gouvernement et du ministère de la Justice, le choix du Conseil supérieur de la magistrature s'est donc arrêté sur celle qui était jusqu’ici à la tête des magistrats du siège à la Cour d’appel de Paris. La cour suprême de l’ordre judiciaire n’avait à ce jour été présidée qu’une seule fois par une femme, Simone Rozès, de 1984 à 1988. 

Magistrate unanimement reconnue par ses pairs, Chantal Arens ne pourra toutefois occuper ce mandat que deux ans et demi. Les magistrats de la plus haute juridiction judiciaire de France ne doivent en effet pas dépasser 70 ans.

Bertrand Louvel, qui occupait ce poste depuis 2014, avait été admis à la retraite le 30 juin. Christophe Soulard, président de la chambre criminelle de la Cour de cassation et Bruno Pireyre, président de chambre à la Cour de cassation et directeur du service de documentation et des études, étaient également candidats.