Grèves : Le trafic toujours "très perturbé" vendredi à la SNCF et la RATP

, modifié à
  • A
  • A
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
Le trafic ferroviaire demeurera "très perturbé" vendredi, au 23e jour de la grève dans les transports contre la réforme des retraites, avec en moyenne 6 TGV sur 10. Du côté de la RATP, cinq lignes de métro seront toujours fermées, mais le trafic des RER s'améliorera.

Le trafic SNCF demeurera "très perturbé" et celui de la RATP "perturbé" vendredi, au 23e jour de la grève dans les transports contre la réforme des retraites, avec en moyenne 6 TGV sur 10, et malgré une amélioration sensible sur le RER A et le RER B, ont annoncé jeudi les deux entreprises.

Du mieux pour les RER

La SNCF prévoit un Transilien (RER SNCF et trains de banlieue parisienne) sur cinq en moyenne, quatre circulations de TER sur dix, dont une grande partie assurée par des cars de substitution, un Intercités sur trois ainsi qu'un trafic international toujours "perturbé", selon un communiqué. Le groupe ferroviaire avait annoncé mardi qu'il comptait faire rouler 6 TGV sur 10 pour le week-end de chassé-croisé des vacances de Noël, du 27 au 29 décembre. Cela représente "20% de trains en plus par rapport au premier week-end de départs en vacances", souligne la SNCF. 

Côté RATP, cinq lignes de métro (3bis, 5, 6, 7bis et 13) resteront fermées vendredi, le trafic étant assuré partiellement voire très partiellement sur les autres lignes. Le trafic des tramways sera quasiment normal et deux bus sur trois seront en circulation, selon la régie des transports parisiens. Le RER A et le RER B (zone RATP) circuleront une grande partie de la journée pour la première fois depuis le début du mouvement, le 5 décembre. "La ligne A circulera à raison d'un train sur deux entre 6h30 et 19 heures et la ligne B à hauteur d'un train sur trois entre 6h30 et 19 heures", indique la RATP.

Nouvelle journée d'action samedi

Le conflit social sur la réforme des retraites est entré dans sa quatrième semaine avec des transports toujours très perturbés par les grèves, sans aucune porte de sortie visible et avec une nouvelle journée d'action prévue samedi. Jeudi matin, le taux de grévistes à la SNCF, calculé par la direction, a légèrement baissé à 9,6%, après 9,8% mardi, précédent jour de publication de ce taux. Un plus bas dans la mobilisation des cheminots avait été enregistré lundi (9,2%). 

Parmi les personnels indispensables à la circulation des trains, moins de la moitié des conducteurs (42,1%) et le quart (24%) des contrôleurs étaient grévistes jeudi, des taux en recul par rapport à mardi (49,3% chez les conducteurs), jour du réveillon de Noël. Le taux des aiguilleurs en grève a en revanche légèrement augmenté à 13,8%.