Grand froid : ils organisent leurs propres maraudes pour aider les sans-abri

  • A
  • A
sdf sans-abri 1280 1:20
© JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
En région parisienne, un groupe de particuliers s’est constitué pour venir en aide aux SDF, notamment face à la vague de froid. Europe 1 les a suivis dans les rues du 13ème arrondissement.
REPORTAGE

Depuis quelques jours déjà, le thermomètre est passé en dessous de zéro degré en région parisienne, et le froid devrait s'installer pour la semaine. De quoi pousser la "Team Maraude" à arpenter les rues de la capitale pour venir en aide aux sans-abri. Chaque mois, ce petit groupe d'amis se réunit pour tenter d'apporter le minimum vital aux SDF. Cette vingtaine de bénévoles ne travaille pas spécifiquement dans le social - parmi eux, figurent une comptable ou encore une assistante-dentaire - mais ils ont choisi d'organiser leur propre maraude.

"Je suis gelé". Dimanche, c'est dans le 13ème arrondissement, au pied du métro Tolbiac, que cette équipe se retrouve pour procéder à une distribution de vivres et de vêtements. "Je suis gelé, j'ai demandé un pull, un t-shirt, des chaussettes et un jean", glisse, frigorifié, Thierry. À 55 ans, cet homme vit dans la rue depuis plusieurs années déjà.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

L'objectif : renouer le contact. Mariana, Stéphanie, Eugénie, et leurs copines, souvent des mères de familles, apportent bien plus que des couvertures et des sandwiches ; un moment d'échanges avec les sans-abri comme Frédéric, bonnet sur la tête, qui grelotte sous un pont du métro aérien, en face de Bercy. "Nous, ça nous permet d'avoir un contact avec le citoyen", explique-t-il. "On s'aperçoit que dans la vie de quelqu'un, un accident de parcours arrive, et que cet accident peut le mettre à terre."

"Nul n'est à l'abri d'être sans-abri". Dans un sac de couchage, devant la gare d'Austerlitz, Benjamin se réchauffe avec un gobelet de soupe de légumes, et un peu d'humanité. "Nul n'est à l'abri d'être sans-abri", insiste Sabrina qui a lancé la "Team Maraude". "Aujourd'hui, ce sont eux, et demain ça peut être nous. Il faut leur donner de l'importance à ces personnes-là, il faut pouvoir leur accorder du temps et leur apporter de quoi se nourrir, de quoi se réchauffer."

Europe 1
Par Jean-Gabriel Bourgeois, édité par Romain David