"Gilets jaunes" : un automobiliste tué dans un accident à Perpignan

, modifié à
  • A
  • A
Il s'agit de la 10e victime depuis le début de la mobilisation. Photo d'illustration.
Il s'agit de la 10e victime depuis le début de la mobilisation. Photo d'illustration. © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Partagez sur :
L'automobiliste a été tué dans la nuit de vendredi à samedi. Il s'agit de la 10e victime depuis le début de la mobilisation des "gilets jaunes". 

Un automobiliste est mort dans la nuit de vendredi à samedi après avoir percuté un camion bloqué à un barrage filtrant de "gilets jaunes", à l'entrée d'autoroute de Perpignan-sud, à indiqué le procureur de Perpignan, Jean-Jacques Fagni.

D'après les pompiers, la victime est un homme de 36 ans. "Il était en tenue de travail", a précisé le procureur sans donner plus de détails sur son identité. Ce décès porte à dix le nombre de morts liés aux "gilets jaunes" depuis le début du mouvement.

Le chauffeur du camion parlementait avec les "gilets jaunes". "Plusieurs poids lourds étaient bloqués, et le dernier de la file était en train de parlementer avec les 'gilets jaunes' pour pouvoir passer lorsqu'une voiture est arrivée et s'est encastrée à l'arrière du camion", a expliqué Jean-Jacques Fagni, soulignant que l'arrêt forcé de son véhicule présentait un "danger pour la circulation". Le conducteur a été tué sur le coup, peu avant minuit, a-t-il ajouté.

"Le chauffeur du poids lourd est resté sur place et a attendu l'arrivée de la police, contrairement aux personnes qui bloquaient la route et qui se sont enfuies", a-t-il souligné, précisant qu'il ne restait "que deux ou trois femmes 'gilets jaunes' choquées, qui ont aussi attendu la police". Ce décès porte à dix le nombre de morts liés aux "gilets jaunes" depuis le début du mouvement.

Une enquête ouverte. La police de Perpignan est en charge de l'enquête en flagrance qui a été ouverte pour "homicide involontaire aggravé et entrave à la circulation", d'après la même source.