"Gilets jaunes" : premières échauffourées à Toulouse

  • A
  • A
© Capture d'écran Twitter
Partagez sur :
Plus de 2.000 personnes sont descendues dans les rues de Toulouse samedi. Selon France3 Occitanie, les heurts ont commencé en milieu d'après-midi, opposant manifestants et CRS. 

Pétards et feux d'artifice contre gaz lacrymogènes. La situation s'est tendue samedi après-midi à Toulouse, où plus de 2.000 personnes sont descendues dans les rues pour cette sixième journée de mobilisation des "gilets jaunes". Selon France 3 Occitanie, les échauffourées se sont produites vers 15h30, boulevard Lazare Carnot. La circulation a été bloquée de la rue de Metz au boulevard de Strasbourg et quatre stations de métro du centre-ville ont été fermées. 

Barricades et "atmosphère électrique". D'après la chaîne de télévision locale, les manifestants se sont d'abord retrouvés place Esquirol pour se rendre place du Capitole, le tout, sous la surveillance des CRS. Ils se sont ensuite repliés dans les rues du centre-ville, par petits groupe, ou vers le boulevard de Strasbourg. Sur le cours d'Alsace-Lorraine, certaines boutiques ont fermé leurs portes. 

Selon des vidéos publiées sur Twitter, certains manifestants ont tenté d'ériger une barricade, allée Jean-Jaurès.  

Une vidéo mentionne aussi une "atmosphère électrique" dans la ville rose où les barricades sont installées pour entraver la circulation des forces de l'ordre.

Aux cris de "cassez-vous", une vidéo montre de nombreux manifestants s'avancer vers les véhicules des forces de l'ordre ainsi que quelques policiers, en train de reculer. 

Camion à eau. La situation s'est tendue un peu après 16 heures, au niveau du centre commercial Saint-Georges où la police fait usage de son camion à eau pour repousser les manifestants. Un hélicoptère survole la ville alors que les forces de l'ordre continuent de traquer les "gilets jaunes" dans les rues de la ville.