"Gilets jaunes" : les commerces des Champs-Élysées appelés à fermer samedi

, modifié à
  • A
  • A
Les gérants sont également mis en demeure "de protéger leurs commerces".
Les gérants sont également mis en demeure "de protéger leurs commerces". © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
En prévision de la mobilisation des "gilets jaunes", la préfecture de police de Paris a appelé jeudi les commerces des Champs-Élysées à rester fermés samedi.

La préfecture de police de Paris a appelé jeudi les commerçants du secteur des Champs-Élysées à "fermer (leurs) portes et accès" au cours de la quatrième grande journée de manifestations des "gilets jaunes" samedi.

Fermeture totale ou partielle. Les commerçants sont mis en demeure de "fermer les portes et accès" le jour de la manifestation, "mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus", est-il indiqué dans une feuille d'avis adressée par la préfecture de police aux commerçants, consultée par l'AFP. L'avis, que les gérants sont invités à signer et tamponner, ne précise pas si la fermeture des commerces doit être totale ou partielle. 

Plusieurs secteurs concernés. Plusieurs secteurs sont concernés : celui des Champs-Élysées "ainsi que toutes les voies adjacentes", mais aussi celui du Palais de l'Élysée et des avenues Matignon, Montaigne et Franklin Roosevelt. 

Les gérants doivent "protéger leurs commerces". Les gérants sont également mis en demeure "de protéger leurs commerces", dès réception de l'avis, "contre d'éventuelles dégradations en apposant des panneaux de protection sur les vitres" et en "retirant les étalages, terrasses, contre-terrasses, véhicules, ainsi que tous les objets vulnérables". 

Crainte d'une "très grande violence". L'Élysée redoute une "très grande violence" samedi et les services de renseignement ont fait passer tous les voyants au rouge en alertant sur la mobilisation d'une "ultradroite qui rêve de révolution et d'une ultragauche qui prône l'insurrection", selon une source au ministère de l'Intérieur.