"Gilets jaunes" : la famille de la septuagénaire blessée à Nice lors d'une charge policière va porter plainte

, modifié à
  • A
  • A
"Gilets jaunes". Photo d'illustration.
"Gilets jaunes". Photo d'illustration. © AFP
Partagez sur :
La militante de 73 ans s'est retrouvée au milieu d'une charge policière place Garibaldi, samedi à Nice. Sérieusement blessée, elle a été hospitalisée. Sa famille va porter plainte.

Elle n'est pas dans le coma comme certains l'avaient annoncé. Mais Geneviève Legay, 73 ans, qui militait samedi à Nice comme "gilet jaune" et qui est tombée après une charge policière souffre de plusieurs fractures au crâne et d'hématomes sous-duraux. Sa famille souhaite porter plainte.

Plainte déposée lundi. "Madame Legay a été très grièvement blessée", a avancé Arié Alimi, avocat de la famille et membre de la Ligue des droits de l'Homme. Il a été chargé par la famille de la victime de porter plainte pour "violence volontaire en réunion avec arme par personnes dépositaires de l'autorité publique et sur personne vulnérable". La plainte, qui "sera déposée lundi à Nice", va également "viser le préfet en qualité de complice par ordres", a précisé le conseil.

Samedi, la manifestation des "gilets jaunes" pour l'acte 19 du mouvement de contestation sociale avait été interdite dans une grande partie de la ville de Nice. Dans la matinée, quelques dizaines de personnes avaient bravé l'interdiction de manifester sur la place Garibaldi, où la militante altermondialiste a été blessée. Delphine, la fille de la victime a par ailleurs décrit sa mère comme "quelqu'un qui se bat pour la paix" et dénoncé auprès de franceinfo l'interdiction de manifester de samedi : "On n'a pas le droit d'interdire à des gens pacifistes de se réunir et de montrer leur mécontentement".