G7 : petite manifestation d'opposants entre Urrugne et Hendaye

  • A
  • A
Des militants ont installé leur camp de base du "contre-sommet" du G7 à Urrugne et Hendaye.
Des militants ont installé leur camp de base du "contre-sommet" du G7 à Urrugne et Hendaye. © IROZ GAIZKA / AFP
Partagez sur :
La manifestation non déclarée a entraîné des ralentissements de la circulation. Les policiers ont encadré le petit cortège. 

Environ 200 personnes ont participé jeudi à une manifestation non déclarée entre le camp de base du "contre-sommet" du G7 à Urrugne et Hendaye, près de la frontière espagnole, la première depuis le début du rassemblement des anti-G7, a constaté un journaliste de l'AFP. 

Symboliser un "monde qui coule"

Le petit cortège, avec des banderoles principalement en basque et quelques "gilets jaunes" dans ses rangs, a emprunté la route de la Corniche, en bord de mer, pour rallier la plage de Hendaye. Des participants portaient une grande armature en bois censée représenter la coque d'un bateau et symboliser le "monde qui coule". Des policiers sont arrivés sur place pour encadrer le défilé, prenant place en tête et en queue de cortège.

Sur Twitter, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a fait état de cette manifestation qui a entraîné des ralentissements de la circulation.

Une grande manifestation prévue samedi

Indésirables à Biarritz, où se tiendra le sommet des sept puissances mondiales à partir de samedi, les participants au contre-sommet, qui rassemble des organisations basques, françaises et internationales, ont élu domicile près de la frontière espagnole et à Irun, en Espagne. Outre des ateliers et des conférences jusqu'à vendredi, ils prévoient notamment une grande manifestation samedi entre Hendaye et Irun et des actions sur des places publiques dimanche, plus près de Biarritz.

Les autorités françaises ont mobilisé plus de 13.000 membres des forces de l'ordre, appuyés par l'armée, et Madrid près de 3.000 policiers et gardes civils, pour assurer la sécurité du sommet, et de ses environs.