Attention, exposer les enfants aux écrans dès le matin favorise les troubles de l’apprentissage

, modifié à
  • A
  • A
1:41
© JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
Une étude de l’université de Rennes publiée mardi pointe les risques pour les enfants d’être exposés dès leur réveil à des écrans, quels qu’ils soient. Cette pratique, parfois tentante pour les parents en quête de tranquillité, favoriserait notamment les troubles du langage chez les plus petits.

Quels parents n'ont pas été tentés de mettre leurs enfants devant la télé ou devant une tablette pour grappiller quelques instants de tranquillité ? Une nouvelle étude de l'université de Rennes a pourtant de quoi les faire culpabiliser. Les chiffres ont en effet de quoi inquiéter : 44% des 3-6 ans qui sont exposés aux écrans le matin avant l’école ont trois fois plus de risques de développer des troubles primaires de l'apprentissage et du langage. Le problème, ce n'est pas seulement le temps passé devant les écrans - en moyenne 20 minutes le matin - mais surtout le moment de la journée.

"Quand ils sont excités le matin, ça m’arrive de leur allumer un peu la télé", témoigne ainsi Nassima, rencontrée à la sortie d’une école en région parisienne. Cette mère de famille attend ses deux enfants de quatre et six ans les yeux rivés sur son smartphone. Elle le concède, les écrans, il y en a partout, même si elle culpabilise de laisser trop souvent ses enfants devant. "C’est dur de ne pas le faire mais il faut faire vraiment attention. Ne pas les laisser longtemps parce que ça les empêche de penser à autre chose, on l’a bien remarqué", admet la jeune femme.

Nativida, elle, a une politique très stricte avec ses trois enfants : jamais le matin et seulement le week-end. Elle est d’ailleurs très dure avec les parents un peu laxistes avec les écrans. "Il y a beaucoup de parents qui font ça juste pour se débarrasser de leurs gosses en fait", dénonce-telle. "Ça les énerve plus qu’autre chose."

"Moins apte aux acquisitions et aux apprentissages"

Manon Collet, médecin généraliste et auteure de l’étude, explique pourquoi les écrans sont particulièrement dangereux avant d’aller à l’école. "Un écran dès le matin va épuiser l’attention de l’enfant qui se retrouve alors moins apte aux acquisitions et aux apprentissages pour le reste de sa journée", assure-t-elle.

Elle rappelle aussi la nécessité d’accompagner les plus petits lorsqu’ils sont devant des écrans, de leur faire prendre du recul. D’après ces résultats, les dégâts sur le langage sont deux fois plus importants lorsque les parents ne discutent pas du contenu avec leurs enfants.

Europe 1
Par Victor Dhollande, édité par Rémi Duchemin