Explosion à Lyon : 13 blessés légers, un appel à témoins pour retrouver un suspect

, modifié à
  • A
  • A
Un suspect est activement recherché par la police.
Un suspect est activement recherché par la police. © HANDOUT / FRENCH POLICE / AFP
Partagez sur :
L'explosion d'un colis piégé a fait 13 blessés légers, vendredi dans le centre de Lyon. La police a diffusé un appel à témoins pour retrouver un suspect. 
L'ESSENTIEL

L'explosion d'un colis piégé est survenue vendredi en fin d'après-midi dans la rue Victor-Hugo, une rue piétonne du centre de Lyon. Selon les informations d'Europe 1, le bilan est de 13 blessés légers. La police a diffusé un appel à témoins dans la soirée afin de retrouver un suspect, alors que la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. 

Les trois informations à retenir : 

  • L'explosion d'un colis piégé a fait 13 blessés légers, devant une boulangerie de la rue Victor-Hugo, à Lyon
  • La police a lancé un appel à témoins pour retrouver un suspect 
  • La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie de l'enquête. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a jugé qu'il est "trop tôt" pour évoquer un acte terroriste 

13 blessés légers par l'explosion d'un colis piégé, "trop tôt" pour évoquer un acte terroriste 

L'explosion d'un colis piégé a eu lieu vers 17h30, selon plusieurs médias locaux, devant une boulangerie à l'angle de deux rues proches de la place Bellecour, au cœur de la ville. 13 personnes ont été légèrement blessées, et onze d'entre elles ont été transportées à l'hôpital, selon les informations d'Europe 1. Une petite fille de 8 ans figure parmi les blessés, a déclaré sur place le maire du IIe arrondissement Denis Broliquier. Un sac ou un colis, à l'origine de l'explosion, contenait des vis, clous ou boulons.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a jugé vendredi dans la soirée qu'il est "trop tôt" pour évoquer un "acte terroriste". Lors d'une interview accordée sur Youtube à propos des élections européennes, Emmanuel Macron a de son côté déclaré qu'il y avait "eu une attaque à Lyon". 

téléchargementlyon1280

© Maxime Schoech

 

Un suspect recherché, la police diffuse un appel à témoins

Un suspect est activement recherché par les forces de l'ordre. Un appel à témoins, accompagné d'une photo, a été diffusé par la police nationale. L'homme est décrit comme un "individu dangereux", "porteur d'un haut sombre à manches longues, d'un bermuda clair et pouvant circuler avec un vélo". Aucune piste n'est privilégiée à ce stade quant à son profil et ses motivations.

"Ça a explosé, j'ai cru que c'était un accident de voiture"

"Ça a explosé et j'ai cru que c'était un accident de voiture (...) Il y avait des bouts de fils électriques autour de moi, des piles et des bouts de carton et de plastique. Les vitres étaient explosées", a raconté à l'AFP Eva, une lycéenne qui se trouvait à 15 mètres du lieu de l'explosion. "J'ai entendu un bruit. En appelant les boutiques en bas, on m'a dit que c'était un colis piégé", a témoigné une habitante. "Il y a eu une bonne explosion. J'ai cru que c'était du gaz mais il n'y avait pas de fumée donc ça ne pouvait pas être du gaz", a témoigné une commerçante.

Au micro d'Europe 1, le maire du IIe arrondissement Denis Broliquier a décrit des vitres "soufflées" par l'explosion. "Ce sont ces vitres qui ont blessé superficiellement les personnes qui étaient à quelques mètres autour". L'engin, précise-t-il, "était d'une faible puissance". Et de décrire une scène de panique d'une "dizaine de secondes. Ça n'a pas été l'apocalypse".