Evaluation théorique et pratique : que contient la réforme des études de médecine ?

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Dès la rentrée 2019, les étudiants seront évalués sur leurs compétences relationnelles et leurs stages en plus de leurs acquis théoriques.

Des changements sont à prévoir dans les études des différents métiers de la santé. Cela concerne les futurs infirmiers, qui n'auront plus besoin de passer un concours et seront sélectionnés sur dossier, mais aussi les futurs médecins. Pour ces derniers, le concours de l'internat qui détermine toute la carrière va changer. Et les étudiants seront moins sous pression.

Une note plus globale. Actuellement, pour devenir internes, les étudiants doivent passer trois jours d'épreuves en fin de sixième année de médecine. Ils apprennent par cœur des milliers de pages pour répondre à plusieurs questionnaires à choix multiple. Mais à la rentrée 2019, cette méthode disparaîtra. Certes, un examen viendra toujours évaluer les acquis théoriques, mais la note prendra également en compte le parcours de l'étudiant, son bilan de stage et ses compétences relationnelles.

Une "révolution". Pour Yanis Merad, président de l'association des étudiants en médecine, "cela permettra de libérer un peu le carcan des études, ce qui est une révolution". "Actuellement les étudiants sont assez désinvestis en stage car on ne les y encourage pas du tout", explique-t-il. "Si maintenant cela devient un élément classant pour l'accès au troisième cycle, cela deviendra une carotte pour que les étudiants se réinvestissent." Sans compter que cela devrait aussi booster la motivation des encadrants des stages.

Après cette réforme de l'internat, le gouvernement prévoit de s'attaquer au premier cycle des études de médecine, notamment au numerus clausus qui fixe chaque année le quota d'étudiants admis en deuxième année.

Europe 1
Par Jihane Bergaoui, édité par Margaux Baralon