Enseignement supérieur : Frédérique Vidal annonce la création de 19.000 places supplémentaires

, modifié à
  • A
  • A
Frédérique Vidal 1:42
Enseignement supérieur : Frédérique Vidal annonce la création de 19.000 places supplémentaires © Europe 1
Partagez sur :
Sur Europe 1, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal annonce la création de 19.000 places supplémentaires dans l'enseignement supérieur : 5.000 pour les BTS et 14.000 dans les universités ou autres filières en tensions. 
INTERVIEW

La phase principale d'admission de ParcourSup, la plateforme d'affectation dans l'enseignement supérieur, se termine dans quelques jours, le 16 juillet. Quelque 635.000 lycéens sont inscrits cette année sur ce portail, auxquels s'ajoutent les étudiants en réorientation, en reprise d'études et les candidats scolarisés à l'étranger. Chaque année, cette phase de sélection suscite l'angoisse des étudiants, mais aussi une forte déception lorsqu'ils se retrouvent sans affectation, faute de places. Pour pallier ce manque, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, annonce la création de 19.000 places supplémentaires dans les filières en tension sur Europe 1.

5.000 places pour les BTS

"Cela fait quatre ans que nous ajoutons tous les ans des places dans l'enseignement supérieur. J'en avait déjà ajouté 15.000 en début d'année en voyant venir les futurs bacheliers et ce sont 19.000 de plus qui vont être ouvertes cet été : 5.000 pour les BTS et 14.000 dans les universités, les IFSI etc. Au total près de 34.000 places supplémentaires seront créées cette année." 

Dès jeudi, les ministres de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal et de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer avaient annoncé la création des 5.000 places supplémentaires en BTS dès la rentrée prochaine, afin de "répondre aux besoins des bacheliers".

ParcourSup face aux critiques

La plateforme ParcourSup suscite de nombreuses critiques : critères de choix opaques, des refus inexpliqués malgré de bons résultats scolaires et l'impact de l'épidémie de Covid-19, qui a perturbé l'année scolaire, les notations et les appréciations des professeurs. "La procédure fonctionne extrêmement bien, mieux que l'année dernière encore", se défend la ministre, qui dresse un bilan d'étape. "Au moment où l'on se parle, avant même les résultats du baccalauréat, ce sont plus de 94% des bacheliers généraux qui ont une proposition et plus de 9 bacheliers sur dix en général."

"Admission Post-bac [ancienne plateforme, ndlr] tirait au sort, mais ParcourSup c'est un projet d'orientation qui se construit grâce aux professeurs principaux, aux lycées", assure-t-elle. "C'est exactement le principe de la méritocratie : il y a des attendus connus, les dossiers sont examinés." 

A partir du 16 juillet, une phase complémentaire personnalisée entrera en vigueur pour les élèves encore sans affectation. En 2020, à l'issue de la procédure, huit bacheliers sur dix ont reçu au moins une proposition d'admission à la fin de la phase principale, et neuf sur dix à la fin de la phase complémentaire.

Europe 1
Par Mathilde Durand, avec AFP