Les abandons d'animaux se multiplient pendant l'été, la SPA arrive à saturation

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les abandons d'animaux se multiplient pendant l'été. Exemple à Mérignac, près de Bordeaux, où le refuge de la SPA déborde.
REPORTAGE

Mardi matin, en arrivant dans son refuge de Mérignac, près de Bordeaux, l'équipe de la Société protectrice des animaux (SPA) a fait la triste découverte. Un vieux chien, abandonné par ses maîtres dans la nuit et attaché au portail. Un animal de plus à caser dans les boxes déjà tous occupés.

"Ce week-end, on a rentré plus de 40 chiens"

Car c'est malheureusement un constat identique d'une année à l'autre : les abandons d'animaux, deux tiers de chats, un tiers de chiens, se multiplient en juillet, lors des départs en vacances. Plus de 8.000 animaux ont été abandonnés depuis le début de l'été dans les 56 refuges de l'association répartis dans toute la France. "Là, on est à saturation", soupire Martine Bourgade, la responsable de celui de Mérignac. "Ce week-end, on a rentré plus de 40 chiens, ce qui n'est pas du tout habituel."

Les animaux ont été trouvés sur la voie publique. "Certains sont identifiés, la moitié ont retrouvé leur propriétaire", indique Martine Bourgade. Mais le pic est inédit, même par rapport à l'année dernière. "C'est arrivé tout d'un coup. Je pense que c'est lié aux départs en vacances, il n'y a pas de hasard."

Appel à l'adoption

Avec 213 chiens et 213 chats, le refuge girondin est au maximum de ses capacités. D'où l'appel à l'adoption lancé par la SPA, qui a été entendu par Juliette et Nina. Les deux jeunes filles cherchent à adopter un chien et privilégient l'association. "La SPA est complètement saturée. Il faut les sauver", indique l'une. "Je suis déjà partie en vacances avant de venir, et dorénavant si je pars ce sera avec [l'animal]", insiste l'autre. "Maintenant, des campings acceptent les chiens."

Mais ce ne sera pas suffisant pour venir à bout du problème. Ici, les responsables locaux de la SPA s'attendent de nouveau à de nombreux abandons le week-end prochain.

Europe 1
Par Stéphane Place, édité par Margaux Baralon