En 1639, le leader des "gilets jaunes" s’appelait… Jean Nu-Pieds

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Dans un récit inédit, Fabrice d’Almeida revient sur la révolte des Nu-pieds qui a secoué la Normandie sous Louis XIII. Qui étaient ces "gilets jaunes" à l’époque ?

De lui, on sait bien peu de choses, mais il a marqué l’histoire à sa façon. En 1639, une colère sans précédent secoue la Normandie : la révolte des Nu-pieds, qui trouve une résonance toute particulière avec le mouvement actuel des "gilets jaunes". Et à la tête de ce mouvement, un homme, un leader désigné par les autres contestataires : Jean Nu-Pieds. Fabrice d’Almeida dresse le portrait de ce personnage, parmi d’autres, dans un récit inédit "Au cœur de l'histoire" produite par Europe 1 Studio.

Le refus de la gabelle. Au tout départ de la révolte des Nu-pieds, il y a une opposition à un nouvel impôt que Louis XIII veut instaurer en Normandie. À l’époque, cette région ne paie pas la gabelle et a le droit de produire et vendre son sel sans payer d’impôt. Les sauniers qui travaillent sur les grèves, en contrebas d’Avranches, sont donc parmi les premiers à se mobiliser. Comme ils vont travailler les pieds nus, le mouvement adopte leur surnom. Ils sont ensuite rejoints par les porteurs de bois qui redoutent, eux aussi, une fermeture des salines.

Jean Nu-Pieds était-il l’un d’eux ? Difficile à dire car le mouvement des Nu-pieds s’étend vite au-delà de ces deux professions. On trouve ainsi parmi les protestataires le prêtre Bastard, des bourgeois d’Avranches et des environs et même quelques nobles. Certaines sources affirment d’ailleurs que Jean Nu-Pieds serait lui-même issu de la petite noblesse. Un flou demeure autour de son identité, que les historiens n'ont jamais su déterminer avec précision.

L'"envoyé de Dieu". Au mois de septembre 1639, la révolte prend des allures de guerre. Les émeutiers se sont fédérés et dotés d’une organisation militaire. Avec un nom : "l’armée de la souffrance". Jean Nu-Pieds est devenu plus qu’un porte-voix, c'est un général et même un héros. Qui a désormais des chansons à sa gloire où il est décrit en "envoyé de Dieu" qui lutte pour "une parfaite liberté". Ces vers conviendraient-ils aux actuels "gilets jaunes" ?

"Jean Nudz-piedz est vostre suppost,

Il vengera vostre querelle,

Vous affranchissant des impostz,

Il fera lever la gaubelle,

Et nous ostera tous ces gens

Qui s’enrichissent aux despens

De vos biens et de la patrie.

C’est luy que Dieu a envoyé

Pour mettre en la Normandie

Une partaicte liberté."

 

>> Découvrez l’intégralité du récit "Les Nu-pieds, ancêtres de gilets jaunes ?" dans "Au cœur de l’histoire" avec Fabrice d’Almeida sur Europe1.fr, Apple Podcasts, Soundcloud et toutes vos plateformes d’écoute habituelles.