Deux surveillants agressés à Longuenesse par un détenu et conduits à l'hôpital

, modifié à
  • A
  • A
(illustration)
(illustration) © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
Deux surveillants de prison ont été blessés par un détenu avec une barre de fer dimanche à la prison de Longuenesse, et ont été hospitalisés. 

Un surveillant et une surveillante ont été agressés à la barre de fer par un détenu à la prison de Longuenesse, dans le Pas-de-Calais, près de Saint-Omer, et ont été conduits à l'hôpital. "Un détenu a agressé deux surveillants avec un pied de table (en fer) et les a touchés au bras. Les surveillants ont été conduits à l'hôpital", a indiqué la Direction de l'administration pénitentiaire (DAP).

Agression à la barre de fer. Les faits ont eu lieu dans ce centre de détention où les cellules sont ouvertes jusqu'à 18h30. "Il a certainement arraché le pied de table pour agresser le personnel", a indiqué Yannick Lefebvre, du syndicat Ufap-Unsa. D'après le secrétaire interrégional FO pénitentiaire Julien Martin, "deux détenus avaient prémédité leur action et un seul est passé à l'acte". L'agresseur présumé "les a frappés avec un pied de table, une barre de fer de 80 cm de long, de 5 cm sur 5 cm. Les deux surveillants ont été blessés gravement et ils ont été conduits à l'hôpital, l'un des deux a peut-être un bras cassé", a dit Julien Martin. 

Blocage en vue lundi. L'agresseur, un détenu de droit commun, a été placé en garde à vue. D'après La Voix du Nord, ses motivations sont encore inconnues, mais il ne s'agirait pas d'un détenu radicalisé. "On est très choqué, ça ne va faire qu'amplifier la grogne et il y aura un durcissement demain à Longuenesse", a prévenu Julien Martin alors que les syndicats de surveillants de prison ont prévu de reprendre l'épreuve de force avec le gouvernement en appelant à un nouveau "blocage total" des établissements lundi.