Des éco-délégués au collège et au lycée : "Si je peux contribuer à sauver la planète, pourquoi pas ?"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le ministre de l’Education nationale souhaite que chaque classe dispose d’un "éco-délégué" pour mettre en place des actions écologiques. "Une bonne idée", selon Justine et Camille, deux lycéennes interrogées par Europe 1.
RÉACTION

J-5 avant la rentrée. Mardi, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer a présenté les nouveautés pour ce cru 2019, avec notamment la création des "éco-délégués". Dans chaque classe de chaque collège et chaque lycée de France, un élève sera désormais chargé de mettre en place, au quotidien, des actions concrètes pour soutenir l’écologie.

>> Interrogées par Europe 1, Camille et Justine, qui profitent de leurs derniers jours de vacances à Paris, se montrent plutôt enthousiastes face à cette initiative.

"C’est une bonne idée, parce qu’on est un peu la génération future. Il faut contribuer à l’environnement, donc je trouve que c’est une bonne idée", lance l’une, qui imagine déjà des actions concrètes : "Des sorties où on va dans un parc et on ramasse des déchets. On n’a pas de plage, j’aurais fait sur la plage sinon. Ce serait cool, en vrai", sourit la jeune fille.

"Les petites actions font les grandes"

Sa camarade n’est pas en reste. "Dans la rue, il y a des poubelles mais pas de tri, on jette tout ce qu’on veut", regrette-t-elle. Son idée ? "Faire deux poubelles, une pour le plastique et une pour les autres déchets, par exemple".

De là à imaginer Justine et Camille faire partie des 250.000 futurs éco-délégués, il n’y a qu’un pas, que les adolescentes franchissent. "Pourquoi pas ? Si je peux contribuer à sauver la planète, pourquoi pas ?", lance l’une. "Si on n’est que deux à le faire, ça ne marchera pas. Mais si ça peut aider d’autres gens à le faire... Les petites actions font les grandes", conclut son amie.

Europe 1
Par Jean-Jacques Héry, édité par R.D.