"De nouveau, Redoine Faïd va rêver de liberté"

  • A
  • A
2:20
© INTERPOL / AFP
Partagez sur :
Redoine Faïd a été arrêté mercredi matin. Mais avec lui, "il ne faut pas dire 'une fois pour toutes'", prévient Frédéric Ploquin spécialiste du grand banditisme, au micro de Nikos Aliagas sur Europe 1.
INTERVIEW

La cavale de Redoine Faïd a pris fin mercredi matin à Creil, trois mois après son évasion de la prison de Réau. "Certes, il va se retrouver en prison. Certes, il va avoir des conditions carcérales extrêmement rigoureuses. Mais de nouveau, il va rêver de liberté. Il vient d'en profiter pendant trois mois, ce n'est pas beaucoup. Il a au moins 20 ans de prison à faire", avertit Frédéric Ploquin, spécialiste du grand banditisme, interrogé par Nikos Aliagas sur Europe 1.

Faïd "s'est toujours cru plus intelligent que la police". "Avec Redoine Faïd, il ne faut pas dire 'une fois pour toutes'", juge-t-il. "Nous allons le placer dans un établissement hautement sécurisé, et il fera l'objet d'une surveillance extrêmement étroite", a promis la ministre de la Justice Nicole Belloubet, toujours sur Europe 1.

Une surveillance rapprochée pour quelqu'un qui "s'est toujours cru plus intelligent que la police", raconte Frédéric Ploquin. "C'est quelqu'un qui n'existe que par l'image que les médias lui renvoient. Il proclamait de devenir une légende, à la manière des grands voyous d'autrefois. Son idée, c'est de devenir le Mesrine des années 2000. Il est en passe de le devenir", précise-t-il.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Les policiers ont extrêmement bien fait le boulot." Frédéric Ploquin salue par ailleurs le travail des policiers lors de cette arrestation qui "aurait pu se terminer très mal" : "Visiblement, les policiers ont extrêmement bien fait le boulot et il n'a pas pu faire usage de son arme."

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau