Coronavirus : Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale samedi

, modifié à
  • A
  • A
Le ministre de la Santé a annoncé jeudi le passage de plusieurs métropoles dans des zones d'alerte supérieures. 1:50
Le ministre de la Santé a annoncé jeudi le passage de plusieurs métropoles dans des zones d'alerte supérieures. © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Olivier Véran a annoncé de nouvelles mesures dans la lutte contre le coronavirus ce jeudi 8 octobre en compagnie du ministre de l'économie Bruno Le Maire. Lyon, Grenoble, Lille et Saint-Etienne passent en zone d'alerte maximale dès samedi.

"La situation s’est dégradée dans plusieurs métropoles", a annoncé jeudi 8 octobre Olivier Véran, ministre de la Santé, qui a donné une conférence de presse pour détailler de nouvelles mesures dans la lutte contre le coronavirus. Lille, Lyon, Grenoble et Saint-Etienne vont passer en zone d'alerte maximale samedi en raison de la dégradation des indicateurs de suivi de l'épidémie.

Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Etienne en zone d'alerte maximale

Pour Lille, le ministre de la Santé a évoqué le taux d'incidence très élevé ainsi que le taux d’occupation des lits de réanimation des malades du Covid qui a atteint les 30%. "Grenoble présente les mêmes caractéristiques avec un taux d'occupation des lits qui a dépassé les 30%", a souligné Olivier Véran.

Il en va de même pour Lyon dont l'incidence "a dépassé les cotes d’alerte" (seuil de 250 nouveaux cas pour 100.000 habitants) et qui a un taux d'occupation des lits de réanimation par des malades du covid "supérieur à 30%". "Saint-Etienne présente les mêmes caractéristiques", a conclut le ministre. "Le passage en zone d’alerte maximale a été décidé par le président de la République en conseil de défense. Il sera effectif à compter de samedi matin".

Toulouse et Montpellier bientôt concernées ?

Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour Aix-Marseille, Paris et la Guadeloupe, et qui implique des mesures sanitaires renforcées, pourrait également être décidé "d'ici à lundi" pour Toulouse et Montpellier, a ajouté le ministre lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Toulouse n'a pas encore atteinte la limite fixée pour l’incidence mais son taux en réanimation augmente et "pourrait bientôt dépasser les 30%". Il en va de même pour Montpellier. "A l’instar de Paris la semaine dernière, nous nous donnons quelques jours" avant une possible bascule en zone d’alerte maximale d’ici lundi matin, a annoncé Véran.

Dijon et Clermont-Ferrand en zone d'alerte renforcée

Dijon et Clermont-Ferrand sont pour leur part concernées par un passage en zone d'alerte renforcée également à partir de samedi matin, en raison d'un taux d’incidence inquiétant.

"On enregistre une amélioration sensible de la situation sanitaire à Nice. À Bordeaux, une inflexion positive a également été observée ainsi qu'à Rennes et Aix-Marseille", a également déclaré Olivier Véran, mais ces villes ne sont pas encore rétrogradées dans une zone d'alerte inférieure.