Coronavirus : 17.167 décès en France, première baisse des hospitalisations

, modifié à
  • A
  • A
Un rattrapage des saisies de décès a été enregistré lors des dernières 24 heures.
Un rattrapage des saisies de décès a été enregistré lors des dernières 24 heures. © AFP PHOTO /CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION/ALISSA ECKERT/HANDOUT
Partagez sur :
Selon le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, le nombre de décès liés au coronavirus s'établit à 17.167 mercredi en France. La hausse observée relève d'un "rattrapage de saisie des données" au cours des dernières heures. Une première baisse des hospitalisations a par ailleurs été enregistrée.

La France dénombre mercredi un total 17.167 morts en lien avec l'épidémie de coronavirus. Parmi ces décès, 10.643 ont eu lieu à l'hôpital et 6.524 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux, selon le directeur général de la Santé Jérôme Salomon, qui a "salué" une première baisse du nombre d'hospitalisations. La forte hausse des décès enregistrée sur les dernières 24 heures est due "à un rattrapage de saisie des données", notamment après le week-end de trois jours, a précisé Jérôme Salomon. Mardi, le nombre de décès annoncé s'élevait à 15.729.

"513 personnes hospitalisées en moins"

Pour la première fois depuis le début de l'épidémie, le nombre de malades hospitalisés a toutefois reculé, avec "513 personnes hospitalisées en moins" par rapport à mardi grâce aux "sorties qui sont nombreuses". "C'est une première baisse et il faut la saluer", a donc souligné Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien.

Autre signe encourageant : le solde de cas graves en réanimation (en prenant en compte les entrées et les sorties) continue de diminuer pour le septième jour consécutif, avec - 273 cas.

La baisse des besoins en réanimation "se confirme"

"Une légère baisse des besoins en réanimation se confirme", mais "il existe toujours de fortes tensions dans certaines régions", a souligné le numéro 2 du ministère de la Santé.

"Cette épidémie reste dynamique parce que nous avons encore des contacts dans notre vie du quotidien", a-t-il affirmé, évoquant "un plateau assez net", "un très haut plateau" de la maladie, avec 6.457 patients en réanimation mercredi soir.