Consultations exorbitantes, approche ésotérique... un ostéopathe gourou placé en détention

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Mis en examen pour abus de faiblesse, escroquerie et blanchiment, un ostéopathe parisien faisait payer ses services à prix d'or, s'enrichissant de plusieurs centaines de milliers d'euros sur le dos d'une cinquantaine de patients.

Ostéopathe et gourou à la fois. Un praticien de 56 ans a été interpellé cette semaine et placé en détention provisoire, après avoir été signalé à la justice par la Miviludes, la mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires. Soupçonné d'avoir abusé de plusieurs dizaines de patients pour s'enrichir, il est mis en examen pour abus de faiblesse, escroquerie et blanchiment. Son butin se chiffrerait à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Des consultations à 400 euros. C'est l'épouse d'une victime qui, la première, a donné l'alerte, il y a trois ans. Elle-même ancienne patiente d'Antonino M., elle est alors terriblement inquiète de voir son mari dépenser des fortunes pour des soins et aller jusqu'à se laisser convaincre de changer de profession. "À partir de 2015, nous avons eu un faisceau de signalements qui disaient à peu près la même chose : dans un climat pseudo ésotérique, pseudo mystique, un individu pratiquait des tarifs forts élevés, qui n'avaient rien à voir avec l'ostéopathie, pour vendre du bonheur et du mieux-être", explique à Europe 1 Serge Blisko, le président de la Miviludes.

Les consultations sont en effet facturées jusqu'à 400 euros et le médecin propose également des séminaires payants au Portugal, pour 3.000 euros par exemple. "Ça nous a semblé louche, d'abord par l'énormité des sommes demandées. Nous avons eu là des tarifs de consultation qui dépassent de loin ceux des spécialistes chirurgiens, médecins ou psychothérapeutes les plus réputés à Paris", relève Serge Blisko.

Une emprise psychologique. D'ostéopathe, ce thérapeute parisien s'est donc transformé en "marchand de bonheur". Sa voix et son langage rassurent ou impressionnent, et l'approche qu'il a développée est perçue par la justice comme de l'emprise psychologique et pourrait être constitutive de possibles abus de faiblesse. Sur son site internet, cet homme fait la promotion de ses livres, prétend expliquer pourquoi "l'enfant en chacun de nous n'a jamais pu éclore", et encourage le lecteur à redevenir l'enfant qu'il a pu être avec tous ses sens.

Une quarantaine d’appartements. Au moins 50 patients se seraient laissés séduire par le personnage et ses idées, dilapidant parfois l'argent du foyer au point de se couper de leur famille. "Les personnes qui sont venues vers nous étaient désemparées, en disant : 'il faut faire quelque chose, mon conjoint, mon ami est en train de perdre beaucoup d'argent, me tient des discours extrêmement bizarres, je n'ai pas l'impression que ça le soigne beaucoup, mais lui y tient. Aidez-nous à le sortir de là !'", rapporte encore le président de la Miviludes.

Le thérapeute, lui, a fait fortune et notamment investi les centaines de milliers d'euros collectés dans des montres de luxe, sa passion, mais surtout dans l'immobilier. Il est ainsi devenu le propriétaire d'une quarantaine d’appartements. Deux autres personnes, un homme et une femme, ont également été mis en examen pour blanchiment dans cette affaire, mais laissés libres sous contrôle judiciaire. Les enquêteurs n’excluent pas que de nouvelles victimes se manifestent encore.