Musique trop forte, acouphènes… Comment préserver son audition ?

  • A
  • A
Toutes les une heure et demie d'écoute, il est conseillé de faire une pause de quinze minutes pour laisser vos oreilles se reposer. 4:07
Toutes les une heure et demie d'écoute, il est conseillé de faire une pause de quinze minutes pour laisser vos oreilles se reposer. © Sweetlouise / Pixabay
Partagez sur :
Tous les jours dans la chronique "Les maux du quotidien", le docteur Jimmy Mohamed fait le point sur une maladie. Ce mardi, il revient sur l'utilisation trop fréquente des écouteurs à volume maximum. Il nous explique les risques que comporte cette habitude et nous donne ses conseils pour préserver nos oreilles.
DÉCRYPTAGE

Dans la rubrique "les maux du quotidien" dans Sans Rendez-vous, le docteur Jimmy Mohamed fait tous les jours le point sur ces petits bobos du quotidien qui peuvent pourrir la vie pendant quelque temps. Ce mardi, il s'intéresse à l'utilisation des écouteurs et les risques qu'ils entraînent pour nos oreilles. Il nous explique les conséquences d'une écoute trop forte au quotidien sur notre audition et il nous donne de précieux conseils pour lier au mieux, plaisir de la musique et préservation de nos oreilles.

"La musique permet de réguler sa concentration, de diminuer son stress et la douleur. Lorsque vous êtes stressé par exemple, vous allez synthétiser de l'adrénaline pour avoir la réponse, soit de la bagarre, soit de la fuite, et de la cortisone. La musique permet de réguler ces deux systèmes. On a fait des expériences dans les blocs opératoires où on a fait écouter de la musique à des malades et on s'est rendu compte qu'ils avaient un score de douleur plus faible que les autres et même une fréquence cardiaque plus calme. D'ailleurs, les chirurgiens écoutent souvent de la musique en bloc opératoire pour se déstresser. La musique à un pouvoir extraordinaire, notamment anxiolytique.

Eviter les écoutes prolongées à plein volume

Il faut bien comprendre qu'on a des cellules dans nos oreilles, qu'on appelle les cellules ciliées, qui sont plus fragiles que les cellules au niveau de nos yeux. Donc nos oreilles sont plus fragiles que nos yeux. Et avec le temps, nos cellules vont peu à peu disparaître et vont être responsables d'une baisse de l'audition à partir de 50 ans. Sauf que, d'ici là, vous pouvez jouer sur cette audition et donc évidemment si vous êtes en permanence avec un casque ou avec des écouteurs, ou avec une écoute prolongée ou trop forte, vous risquez d'altérer cette audition. 

Il n'y a pas vraiment de signes quand on perd de l'audition car vous allez détruire votre oreille peu à peu, sans vous rendre compte et le premier signe d'hypoacousie, c'est-à-dire de baisse de l'audition, ça va être une gêne dans le bruit. Mais quand vous écoutez tous les jours de la musique, vous n'allez strictement rien sentir. En revanche, ce que l'on sait, c'est que si vous écoutez plus d'une heure et quart, une heure et demie à plein volume, vos oreilles vont en souffrir. Ce qu'on peut proposer, ce sont des choses simples comme régler sur un volume moyen et souvent, vous avez des petits régulateurs sur votre téléphone qui vous l'indiquent.

Et puis toutes les une heure et demie, faire une pause de quinze minutes pour laisser vos oreilles respirer. Il faut bien comprendre que votre audition ne revient pas une fois perdue. Et puis il y a un lien désormais bien établi entre des troubles de l'audition chez des personnes âgées et la maladie d'Alzheimer. Donc, ce n'est pas qu'une simple gène fonctionnelle. Donc écoutons de la musique à volume modéré, ça fait du bien."

Europe 1
Par Jimmy Mohamed