Comment est né le secrétariat du père Noël

  • A
  • A
Partagez sur :
Chaque année, plus d'un million d'enfants écrivent au père Noël. Les lettres sont reçues au secrétariat du père Noël, créé dans les années 1960 par l'Etat mais dont les origines remontent à la décennie précédente, sous l'impulsion d'une employée normande de La Poste. 

Passer commande auprès du père Noël, c'est une tradition. Pour la plupart des enfants, cela se fait avec la bonne vieille lettre envoyée au père Noël, plus précisément au secrétariat du père Noël. Mais comment est né ce fameux secrétariat, aujourd'hui basé à Libourne, près de Bordeaux ? L'équipe de l'émission La France Bouge, sur Europe 1, vous raconte cette belle histoire à quelques jours du réveillon.  

Une Normande qui voulait répondre aux enfants dans les années 1950  

Brigitte Dasseux, responsable communication du groupe La Poste, raconte les origines de la naissance du secrétariat du père Noël. "Ca commence un peu comme un vrai conte : il était une fois dans les années 1950. En fait, une receveuse de Normandie voyait passer des lettres qui étaient adressées au père Noël et elle estimait que le père Noël devait répondre aux enfants. Entre 1950 et 1958, elle l'a donc fait avec sa factrice, qui connaissait tout le monde, et d'autres gens du village. L'instituteur était aussi dans la boucle, et les parents aussi."

Mis en place au niveau de l'Etat par Jacques Marette, frère de François Dolto 

Mais en France, l'Etat ne rigole pas avec le père Noël. En 1962, Jacques Marette, le ministre des PTT, s'empare du sujet et crée officiellement le secrétariat du père Noël, rattaché à La Poste. Jacques Marette, en plus d'être ministre, était aussi le frère de la célèbre pédiatre et psychanalyste Françoise Dolto. "Il a interrogé Françoise Dolto pour qu'elle rédige la première carte réponse du père Noël aux enfants. Et c'est comme ça qu'est né le secrétariat du père Noël, qui se trouve à Libourne".

Cette année, les enfants parlent aussi du coronavirus 

Basé à Libourne, à une trentaine de kilomètres de Bordeaux, le secrétariat du père Noël répond aux quelque 1,2 million de lettres d'enfants qu'il reçoit chaque année. Et La Poste prend son rôle très au sérieux. "C'est souvent la première lettre qu'écrivent les enfants. C'est aussi une des raisons pour laquelle La Poste est investie sur ce sujet. Pour nous, le courrier est bien évidemment important. L'écriture est importante, on répond à une demande des enfants. Les enfants, à l'écrit, très souvent avec tout leur cœur, prennent leur plus joli crayon, le plus beau papier.".

La lettre au père Noël est aussi un reflet de l'actualité vue par les yeux des enfants. Et cette année, le Covid ne fait pas exception. Les enfants se sentent très concernés. "Il y a des enfants qui demandent que le père Noël fasse attention à leur grand-mère, ou qui disent au père Noël de bien faire attention à lui et d'être masqué. Ils luis demandent aussi de ne pas être malade pour apporter les cadeaux", raconte la responsable communication de La Poste. 

Le père Noël, l'une des deux personnes à qui on peut envoyer une lettre sans mettre de timbres 

Si le secrétariat est à Libourne, les enfants peuvent écrire l'adresse qu'ils veulent : au ciel, rue des nuages ou tout simplement père Noël. La lettre arrivera toujours à destination. Et en France, sachez qu'il n'y a que deux personnes à qui on peut envoyer une lettre sans mettre de timbres. On leur écrit pour qu'ils fassent des miracles, voire des cadeaux et que la vie soit plus belle : le père Noël et aussi le président de la République. En revanche, pas certain que la réponse soit la même.