Comment des plateformes numériques peuvent rendre service aux sans-abri

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Plusieurs applications et outils en ligne permettent aux sans-abri d'être mieux renseignés sur des services destinés à rendre leur quotidien moins compliqué.
LA FRANCE BOUGE

"C'est un superbe outil de survie quand vous êtes dans la rue." Pour Jean-Marc Potdevin, co-fondateur du réseau Entourage, qui veut "rapprocher les voisins avec les sans-abri pour créer du lien", le numérique offre des services utiles aux sans domicile fixe. Aujourd'hui, 50% d'entre eux disposent d'un téléphone portable, contre 30% en 2014. D'autres plateformes ont depuis émergé pour tenter d'améliorer le quotidien de personnes à la rue. Autour de Raphaëlle Duchemin, les professionnels ont évoqué ces services dans La France bouge sur Europe 1, jeudi, à l'occasion de la deuxième nuit de la Solidarité, à Paris.

>> De 13h à 14h, La France bouge avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1. Retrouvez le replay de l’émission ici

10.000 personnes en difficulté inscrites sur Entourage. L'application du réseau Entourage a été lancée sur smartphones fin 2016. La plateforme compte à l'heure actuelle "50.000 inscrits", avec 15% des actions créées sur le réseau Entourage qui le sont par des personnes sans-abri ou SDF, affirme Jean-Marc Potdevin sur notre antenne. "Sur le réseau Entourage, les utilisateurs les plus actifs sont les personnes en situation de galère ou à la rue", grâce notamment à un développement des bornes Wifi gratuites dans les grands centres urbains français. "Ils vont utiliser le collectif pour recréer un réseau de bienveillance et d'amitié avec les voisins", détaille-t-il. Aujourd'hui, le service est disponible à Paris, Lyon, Grenoble, Lille et Rennes.

Cartographie de services. L'application et le site Soliguide.fr fonctionne sur un principe semblable. Son but ? Répertorier tout ce dont les sans-abri (et les réfugiés) ont besoin, comme se doucher, manger ou réaliser ses démarches administratives. "Au départ, c'était une petite liste dans mon téléphone, puis un tableau Excel, et c'est devenu Soliguide", relate Victoria Mandefield, sa fondatrice, avec l'association Solinum.

"Très proactifs", les sans-abri accèdent à une même interface que celle des professionnels sur Soliguide, qui peuvent s'en servir "pour orienter les personnes qu'ils accompagnent". Deux bornes interactives de Soliguide, installées en juin dernier à Bordeaux, permettent de s'orienter à Bordeaux, alors que le système de cartographie fonctionne également à Paris et Nantes, avec un développement prévu en Seine-Saint-Denis et dans les Hauts-de-Seine.

Coffre-fort numérique. D'autres services répondent à des besoins plus spécifiques des sans-abri, comme Reconnect, un coffre-fort numérique qui permet de déposer dans un espace dématérialisé (le cloud) des copies de papiers d'identité et divers documents administratifs, afin d'éviter tout vol dans la rue. Plus de 250 structures utilisent aujourd'hui ce service en France, dont le Samu social de Paris, le Secours populaire, la Croix-Rouge…

Enfin, s'il est très difficile d'avoir des chiffres précis sur le nombre de personnes sans-abri en région parisienne et dans les autres grandes villes françaises, il est encore plus complexe de savoir où ils se trouvent pour s'enquérir de leur santé et éventuellement leur venir en aide. Application gratuite, Homeless Plus propose aux utilisateurs de géolocaliser les sans-abri afin d'y parvenir.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec