"C’est sûr que les enfants, ça va les changer..." : au Teil, une semaine après le séisme, la difficile reprise de l’école

, modifié à
  • A
  • A
1:55
© PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
Une semaine après l’impressionnant séisme qui a frappé la région, la plupart des élèves reprennent le chemin des cours lundi au Teil, commune la plus touchée. Un soulagement pour les élèves, mais aussi pour leurs parents. Europe 1 est allée à leur rencontre.
REPORTAGE

"Je suis contente de rentrer à l’école, parce que je vais retrouver mes amis." La réponse de Lina, six ans, est celle que fournissent la plupart des enfants lundi matin au Teil. Une semaine après le tremblement de terre, la plupart des cours reprennent pour les écoliers et collégiens de cette commune de l’Ardèche, la plus touchée par le séisme. La mairie a dû trouver des solutions, car la moitié des classes de primaire ne sont toujours pas fonctionnelles.

Lina devra donc aller en classe dans une autre école. "Je sais que l’école a été inspectée par les pompiers, par des experts, donc si ils autorisent la reprise de l’école, c’est que l’école est sécurisée", assure son père Michaël.

"Je lui ai dit ‘tu vas aller à l’école à Poudlard’"

Maxence a 12 ans. Lui est impatient de retrouver son collège, par curiosité. "Moi, je veux voir l’état du collège et surtout de la cantine, parce qu’apparemment, c’est la cantine qui a le plus souffert", affirme le collégien. "Je suis content de retourner à l’école demain aussi parce qu’il y a mon copain Amaury qui a apparemment perdu sa maison. Donc je veux le voir pour prendre de ses nouvelles".

Mais tous ne reprendront pas ce matin. C’est le cas du fils de Jennifer. Pour lui, la rentrée ne sera que jeudi, dans la maison diocésaine de Viviers, qui s’apprête à recueillir 400 élèves de la région. "C’est sûr que les enfants, ça va les changer...", témoigne cette mère de famille. "Moi, mon fils je lui ai dit ‘tu vas aller dans une super école, parce que ça fait genre une grande église’. Je lui ai dit ‘tu vas aller à l’école à Poudlard’." Le Teil pourra accueillir l’ensemble de ses élèves à partir du mois de janvier, grâce à la création d’une école en préfabriqué.

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Rémi Duchemin