Ces restaurants qui vous accueillent désormais… pour le petit-déjeuner !

  • A
  • A
Un petit-déjeuner au restaurant, ça vous dit ?
Un petit-déjeuner au restaurant, ça vous dit ? © Pixabay
Partagez sur :
Couvre-feu oblige, de nombreux établissements proposent désormais à leurs clients de s'attabler aux heures d'ouverture… dès le matin ! Et si vous vous laissiez tenter par un petit-déjeuner gastronomique ? 

Les restaurateurs s'adaptent au couvre-feu qui concerne désormais une grande partie du territoire français, face à l'épidémie de coronavirus : ils peuvent être ouverts jusqu'à 21 heures, mais aussi... tôt le matin. De plus en plus ouvrent désormais pour le petit-déjeuner. Et si vous bouleversiez vos habitudes pour vous attabler dès le saut du lit ? 

Petit-déjeuner de luxe ou café-tartines

On le reconnaît : ce n'est pas dans les habitudes françaises. Nous aimons le temps long le soir, de l'apéro au digestif, avec entre les deux, tout un tas de registres de réjouissances pour le ventre. Nous ne sommes pas les Allemands qui dînent dès 18 heures, ni même les Américains, dès 17 heures… 

Mais peut-être peut-on se laisser tenter par le petit déjeuner de luxe de la Tour d'Argent, à Paris, qui ouvre le matin pour la première fois de son histoire ? Ou, si vous préférez, une version comptoir avec le Café du coin, rue Camille Desmoulins, qui propose un café- tartines au miel, tout simple !

>> Découvrez notre newsletter gastronomie

Recevez tous les dimanches à 10h notre newsletter "A table !" pour exceller derrière les fourneaux avec les recettes, conseils et trucs & astuces de Laurent Mariotte, ses chroniqueurs et ses invités.

Abonnez-vous ici 

Du salé dès le matin ? 

Pour les plus téméraires, il existe la version chinoise : chez Gros Bao, dans le 11ème on peut tester du porc braisé, du riz gluant ou des beignets frits au sortir du lit ! Et il n'y en a pas que pour les Parisiens : à Lyon, si vous ne pouvez plus dîner, on vous invite à déguster le mâchon traditionnel et gastronomique local qui était servi aux canuts, ces tisserands de soie de la Croix-Rousse... tôt le matin, parce qu'ils commençaient à 4 heures. Cette tradition de cochonnaille perdue revient, par exemple à La Meunière.

Chez Daniel et Denise, le chef Joseph Viola vous propose lui carrément, sur réservation et à partir de 8 heures du matin, des têtes de veau, des quenelles et du gratin d'andouillette.. 

Europe 1
Par Charlotte Langrand