Canicule : les questions qui se posent après le report du brevet des collèges

, modifié à
  • A
  • A
brevet des collèges
Les épreuves du brevet des collèges ont été reportées de quelques jours, a annoncé lundi le ministre de l'Éducation nationale. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
Initialement prévues jeudi et vendredi, en plein pic de chaleur, les épreuves du brevet des collèges ont été reportées au 1er et 2 juillet. Une décision inédite, qui soulève plusieurs interrogations.
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Les vacances attendront pour les quelque 700.000 élèves de troisième. Alors que le brevet des collèges devait se tenir jeudi et vendredi, au plus fort de l'épisode caniculaire qui touche actuellement la France, les épreuves ont finalement été reportées de quelques jours sur décision du ministre de l'Éducation : les voilà désormais prévues les 1er et 2 juillet, soit lundi et mardi prochains. Mais ce report inédit pose des questions pratiques, aussi bien pour les élèves et leurs parents que pour les professeurs.

Qui est concerné par le report ?

Tout le monde ou presque. Après avoir indiqué lundi que seuls les élèves de l'Hexagone étaient visés par le report, le ministre de l'Éducation a précisé mardi que les élèves de Mayotte et de La Réunion composeraient eux aussi la semaine prochaine. En revanche, les élèves de Guyane, Guadeloupe et Martinique passeront bien leur examen jeudi et vendredi, comme prévu initialement. Et les sujets seront bien évidemment différents pour les deux sessions.

Les élèves vont-ils recevoir une nouvelle convocation ?

Oui. C'est ce que prévoit l'Éducation nationale, qui compte les envoyer aux élèves et aux surveillants à partir de mercredi. Mais ceux qui se présenteraient avec une ancienne convocation auront quand même la possibilité de composer.

Car si les dates changent, ce n'est en revanche pas le cas des lieux, des horaires, ni de l'ordre des épreuves. Lundi, les collégiens plancheront bien sur le français le matin et les mathématiques l'après-midi. Mardi, ils débuteront par l'histoire-géographie avant de conclure par l'épreuve de sciences. 

Les résultats seront-ils eux aussi décalés ?

A priori, non. D'abord, contrairement aux résultats du bac, qui seront donnés aux candidats de toutes les académies de l'Hexagone le même jour, le 5 juillet prochain, les résultats du brevet sont annoncés à des jours différents selon les académies, entre le 8 et le 10 juillet. Ce délai devrait donc être conservé, sauf décision contraire d'ici là.

Quant au planning des corrections, il a été resserré sur deux jours, mercredi 3 et jeudi 4 juillet, au lieu de trois, rapporte Le Monde.

Quelles sont les dérogations acceptées ?

Interrogé mardi sur France Info, Jean-Michel Blanquer a rappelé que les vacances scolaires ne commençaient officiellement qu'en fin de semaine prochaine. Toutefois, en cas d'empêchements majeurs, conséquences de ce calendrier modifié, certains élèves pourront participer à la session de septembre, qui se déroulera les 16 et 17 septembre et sera "plus ample que d'habitude".

Si à l'accoutumée, les dérogations sont réservées aux cas de force majeure (familiales ou liées à la santé), cette fois, le ministère sera également beaucoup plus souple. En clair, si vous avez pris un billet de train non échangeable, un billet d'avion, réservé un séjour linguistique ou une colonie de vacances pour votre enfant et que vous disposez d'un justificatif, cela sera suffisant.

Il faudra dès lors apporter votre réservation de vacances au principal du collège. Auprès d'Europe 1, le SNPDEN, le syndicat des chefs d'établissements, affirme que vous pouvez le faire dès ce mardi. Le principal devrait ensuite vous remettre une attestation pour que votre fille ou votre fils se représente en septembre.

"Les circonstances familiales justifiées seront un critère suffisant pour passer la session de septembre", a aussi précisé le ministre, évoquant là les enfants de parents séparés.

Conséquence : un grand nombre d'élèves pourrait donc se reporter sur la session de remplacement. Et Jean-Michel Blanquer de rassurer son monde : l'Éducation nationale "est une grande maison capable de s'organiser."

Et les affectations au lycée, dans tout ça ?

D'habitude, les élèves de troisième se voyaient remettre leur lycée d'affectation pour la classe de seconde à la fin des épreuves du brevet. Celles-ci ont beau avoir été reportées, le calendrier reste inchangé, et les élèves se verront bien remettre leur affectation vendredi, lorsqu'ils iront chercher leur nouvelle convocation pour l'examen.

Europe 1
Par Thibauld Mathieu, avec Virginie Salmen