Brexit : la grève du zèle des douaniers de Calais et Dunkerque se poursuit, plusieurs km de bouchon

, modifié à
  • A
  • A
Les douaniers entendent "montrer ce qu'il se passera après le Brexit". (photo d'illustration)
Les douaniers entendent "montrer ce qu'il se passera après le Brexit". (photo d'illustration) © Philippe LOPEZ / AFP
Partagez sur :
De longues files d'attente de poids-lourds se sont de nouveau créées mardi aux ports de Calais et Dunkerque, alors que les douaniers poursuivent leur grève du zèle. 

Des douaniers de Calais et Dunkerque ont entamé mardi leur deuxième jour de grève du zèle pour "montrer ce qu'il se passera après le Brexit", et réclamer des moyens supplémentaires, créant de longues files d'attente de poids-lourds. Les douaniers ont commencé lundi une grève du zèle "illimitée" à l'appel d'une intersyndicale, ils ont ainsi renforcé les contrôles au port de Calais, à Eurotunnel et au port de Dunkerque.

Des kilomètres de bouchon. Cette grève du zèle entraînait mardi des kilomètres de files de camions à destination de l'Angleterre à l'entrée du tunnel sous la Manche, sur la rocade portuaire située en amont du terminal des ferries ainsi que sur l'A16 de Dunkerque à Calais, a indiqué la préfecture de la zone de défense et sécurité Nord, précisant que des zones de stockage ont été mises en place sur l'A16, A26 et la RN 225. 

Restrictions de circulation pour les camions. En outre, les poids-lourds de plus de 7,5 tonnes ont interdiction de circuler sur l'A16 entre Grande-Synthe et l'entrée d'Eurotunnel et une déviation obligatoire a été mise en place pour les poids-lourds de plus de 7,5 tonnes venant de Belgique via l'A16 et se dirigeant vers Calais, a précisé la préfecture. Ces mesures de gestion du trafic restent en vigueur jusqu'à mercredi 16h.