Besançon : des "gilets jaunes" forcent l'entrée d'un débat avec le délégué général de la République en marche

, modifié à
  • A
  • A
Des "gilets jaunes" ont forcé l'entrée d'un premier débat organisé vendredi soir à Besançon.
Des "gilets jaunes" ont forcé l'entrée d'un premier débat organisé vendredi soir à Besançon. © Capture Vidéo Twitter
Partagez sur :
Un débat organisé à Besançon en présence de Stanislas Guérini, le délégué général de La République en marche, a été perturbé vendredi soir par une cinquantaine de "gilets jaunes", rapporte France Bleu Besançon.

Une cinquantaine de "gilets jaunes" ont forcé l'entrée d'un premier débat organisé vendredi soir à Besançon en présence de Stanislas Guérini, le délégué général de La République en marche, rapporte vendredi France Bleu Besançon.

Ils affirment avoir été interdits de réunion. Selon la radio locale, les "gilets jaunes" qui ont forcé l'entrée ont affirmé avoir été interdits de réunion. Les organisateurs affirment de leur côté que ces derniers avaient refusé la fouille de leurs sacs. Après quelques minutes d'échanges houleux, les débats ont toutefois pu se poursuivre. Environ, 150 personnes étaient présentes dans la salle.

"Les débats sont vifs". Dans la soirée Stanislas Guerini a confirmé dans un tweet le caractère vif des échanges : "Pouvoir d’achat, transition écologique, ISF... Ce soir à Besançon, les débats sont vifs ! Merci à tous les participants. On n’est pas d’accord, on s’engueule, on discute. C’est ça, la démocratie", a-t-il écrit sur Twitter.

Le débat lancé mardi. Emmanuel Macron a lancé un "débat national" censé canaliser une colère sociale inédite qui s'exprime depuis deux mois. Vendredi, plus de 400 événements étaient programmés pour les prochaines semaines sur le site grandebat.fr après le lancement de l'opération.