Augustin de Romanet : "Ça fait 7 ans que je me bagarre" contre les temps d'attente à l'aéroport de Roissy

  • A
  • A
© ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
Le patron du groupe ADP s'est rendu dimanche incognito à Roissy, et s'est montré très critique vis-à-vis des temps d'attente constatés sur place. Il réagit lundi matin sur Europe 1.
INTERVIEW

Un illustre "client mystère". Dimanche, le PDG du groupe ADP, Augustin de Romanet, s'est rendu incognito à Roissy. Sur Twitter, il s'est dit "incrédule" après avoir patienté une heure et demie au hall des arrivées. "Un aéroport est pourtant synonyme de service et d'hospitalité", a-t-il réagi lundi matin sur Europe 1.

Il a évoqué les "efforts considérables" marqués "à l'instigation du Premier ministre" et qui ont selon lui divisé par trois les "temps d'attente inacceptables". "95% des passagers attendent mois de 20 minutes. Reste que les 5% représentent tout de même 5 millions de personnes par an", a-t-il souligné. 

"Sept ans que je me bagarre"

Dimanche, il s'était dit "incrédule" vis-à-vis des temps d'attentes constatés à son arrivée. "Je ne peux que dire aux passagers que je partage leur désarroi", avait-il écrit, provoquant cynisme et moqueries de la part des internautes, "incrédules" eux aussi que le patron ne découvre seulement les longues files d'attente.

"Je fais régulièrement le client mystère. Cela fait sept ans que je me bagarre", répond Augustin de Romanet. Il a dit espéré un "sursaut", et promis un "effort de management au quotidien" pour améliorer les performances du dixième aéroport mondial.

Europe 1
Par Laetitia Drevet