Après le feu d'artifice, comment les plongeurs ramassent les déchets en mer

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
A Cannes, des plongeurs vont ramasser les déchets du feu d'artifice en mer. La ville essaye d'utiliser des artifices de moins en moins polluant.
REPORTAGE

Après le spectacle dans les airs, que faire des déchets qui retombent à la mer ? Les derniers feux d'artifice du 15 août ont été tirés jeudi soir et à Cannes, la ville et le palais des Festivals - qui organisent chaque été ces feux d’artifice -, ont décidé depuis une dizaine d’années de ramasser tous les déchets. Juste après le feu d’artifice, un bateau collecte les déchets qui restent à la surface de l'eau. Le lendemain matin, des plongeurs récupèrent les autres déchets au fond de l’eau. Notre reporter était sur place cette année.

Une heure de plongée. Le jour se lève sur la baie de Cannes. Alors que le feu d’artifice est terminé depuis quelques heures, sur le bateau, Franck Petrelli enfile sa combinaison et installe sur son dos sa bouteille à oxygène. Il part pour une heure de plongée. Par cinq mètres de profondeur, il récupère des résidus en plastique, des morceaux de fibre de verre ou des pétards en carton compressé. Il retire tous les déchets de la mer et les collecte dans des sacs. "Le problème c'est l'alu, il est fragmenté. Il y en a un peu partout, ça fait effet confettis", explique le plongeur. 

articfice

Créer des artifices moins polluants. En une heure, la pêche a été bonne : six sacs remplis de résidus de feux d’artifice mais pas seulement... Au fond de l’eau, Franck a aussi ramassé des canettes en plastique et des bouteilles de verre. "Nous sommes des amoureux de la mer et tout ce qui n'a rien à faire au fond de la mer, on l'enlève automatiquement", indique-t-il. Sur le quai, Jean-Marc Solbes, chef du festival pyrotechnique de Cannes attend ses plongeurs. Lui veut aller plus loin et milite en amont pour une production plus écologique. "Avec les artificiers, on cherche à avoir des artifices de moins en moins polluant, contenant de moins en moins de plastique et faits de plus en plus avec du carton et du papier", précise-t-il. Le résultat va dans le bon sens. Chaque année, Franck ramasse de moins en moins de déchets au fond de l’eau. 

plonge-1280