Anniversaire des Gilets jaunes : à quoi s'attendre pour la journée de samedi ?

, modifié à
  • A
  • A
Les autorités vont surveiller de très près les manifestations qui auront lieu samedi. (photo d'archives).
Les autorités vont surveiller de très près les manifestations qui auront lieu samedi. (photo d'archives). © Bertrand GUAY / AFP
Partagez sur :
Un an après le tout premier acte de la mobilisation, 100% des effectifs de sécurité publique de Paris et de la petite couronne seront mobilisés ce week-end. Les autorités craignent la présence de casseurs parmi les manifestants. 

Quelle mobilisation pour le premier anniversaire des Gilets jaunes ? Un an après le tout premier acte de la mobilisation, au moins trois manifestations sont déclarées à Paris pour la journée de samedi et plusieurs événements circulent sur les réseaux sociaux,  avec en ligne de mire les Champs-Élysées, lieu symbole de la contestation. Résultat : entre annulation des repos et rappel des troupes, la note du préfet, tombée la semaine dernière et qu'Europe 1 a pu consulter, réclame une "mobilisation exceptionnelle" des policiers.

La crainte d'une agrégation des étudiants

Samedi et dimanche, 100 % des effectifs de sécurité publique de Paris et petite couronne seront ainsi mobilisés. Les autorités prévoient pour l’instant la présence de 5.000 à 8.000 "gilets jaunes" seulement, mais redoutent qu’il y ait parmi eux les éléments les plus radicaux. D'après nos informations, les services spécialisés anticipent la présence de 300 à 600 "ultra-jaunes" en provenance de toute la France et déterminés à casser.

Leur objectif : atteindre les Champs-Élysées, dont le secteur sera interdit et bouclé. Il n'y aura pas de blindés de la gendarmerie, mais le dispositif prévoit l’emploi de canons à eau et des contrôles préventifs pour détecter tout matériel et projectiles. Une interrogation demeure sur la possible agrégation de certains jeunes étudiants, très mobilisés pour dénoncer leur précarité cette semaine, et qui pourraient être tentés de rejoindre une contestation violente.    

Europe 1
Par Salomé Legrand