Agression sexuelle : elle filme son agresseur dans le métro, la police ouvre une enquête

, modifié à
  • A
  • A
L'homme lui aurait touché les fesses en la frôlant dans le métro, selon son témoignage.
L'homme lui aurait touché les fesses en la frôlant dans le métro, selon son témoignage. © JACK GUEZ / AFP
Partagez sur :
Une jeune femme a posté sur Twitter la vidéo d'un homme qui venait de l'agresser sexuellement dans le métro à Paris, conduisant la police à ouvrir une enquête. 

Une enquête a été ouverte après qu’une jeune femme a posté sur Twitter la vidéo d’un homme qui venait de l’agresser sexuellement dans le métro à Paris, selon son témoignage, rapporte jeudi Le Parisien. Le groupe de policiers de la Sûreté Régionale des Transports, spécialisé dans les infractions à caractère sexuel, s’est "saisi de l’enquête après avoir pris connaissance de la vidéo, avant même que la victime n’ait déposé plainte, afin de bloquer la suppression des images de vidéosurveillance de la RATP", a indiqué une source policière au Parisien

"Il m'a frôlée en me touchant les fesses". Lundi soir, Adélaïde a choisi de filmer dans les couloirs du métro le visage de son agresseur, qui venait de lui toucher les fesses dans le métro, a-t-elle relaté dans un tweet accompagnant la vidéo. "Il m’a frôlée en me touchant les fesses et s’est retourné en me faisant un clin d’œil. Je lui ai sorti le 'MEGA evil Look' et je l’ai laissé marcher devant moi en le filmant pour avoir une preuve", a-t-elle tweeté avec le hashtag #BalanceTonPorc.

"Montrer ce qu'il se passe vraiment dans le métro". Sur ces images, on peut clairement voir le visage de cet homme, se retournant de temps en temps vers Adélaïde, puis la fixer longuement, avant de finalement se diriger vers la sortie. "J’ai décidé de filmer mon agresseur pour reprendre le contrôle, pour ne plus me sentir en position de victime (…) J’avais envie de montrer ce qu’il se passe vraiment dans le métro, quand on est une femme. Sans vidéo, vous n’êtes pas crues", a déclaré la jeune femme au Parisien, assurant qu’elle ira déposer plainte.