"Acte 8" des "gilets jaunes" : 35 gardes à vue à Paris

, modifié à
  • A
  • A
© ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
Environ 3.500 personnes ont manifesté dans la capitale samedi pour cette nouvelle mobilisation qui a rassemblé près de 50.000 personnes dans toute la France, selon les chiffres des autorités.

Trente-cinq personnes interpellées à Paris lors de "l'acte 8" de la mobilisation des "gilets jaunes" ont été placées samedi en garde à vue, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Paris.

Sur ces 35 personnes, 27 sont majeures. Sur ces dernières, deux ont fait l'objet d'un rappel à la loi par un officier de police judiciaire et une autre a été déférée devant le parquet, également pour un rappel à la loi.
Lors de "l'acte VII" de la mobilisation, le 29 décembre, 57 personnes avaient été arrêtées dans la capitale et 33 d'entre elles placées en garde à vue.

Un gendarme a été blessé après avoir été frappé par des manifestants. Les premiers heurts entre manifestants et forces de l'ordre se sont produits vers 14h sur les quais de Seine, près de l'Hôtel de Ville, et des affrontements ont ensuite éclaté sur la passerelle Léopold Sédar Senghor, reliant les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries. Pendant cet épisode, un gendarme a été blessé après avoir été frappé par des manifestants. Une enquête a été confiée à la Sûreté territoriale mais aucune interpellation n'a eu lieu pour l'instant, selon le parquet.