"Acte 13" des "gilets jaunes" : 45 interpellations à Paris

  • A
  • A
L'"acte 13" des "gilets jaunes" a donné lieu à 45 interpellations à Paris.
L'"acte 13" des "gilets jaunes" a donné lieu à 45 interpellations à Paris. © ZAKARIA ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
Les forces de l'ordre ont interpellé 45 personnes dans la capitale, dont 42 ont été placées en garde à vue, dans le cadre de "l'acte 13" des "gilets jaunes", a indiqué le parquet de Paris.

Un total de 51.400 personnes se sont mobilisées samedi en France, dont 4.000 à Paris, dans le cadre de "l'acte 13" des "gilets jaunes", selon le ministère de l'Intérieur. Quelque 45 individus ont été interpellés dans la capitale, où les manifestations ont été émaillées de violences, et 42 ont été placés en garde à vue, a indiqué le parquet. 

Une voiture de la mission Sentinelle incendiée. Des incidents ont eu lieu sur le parcours de la manifestation, arrivée vers 16h30 près de la Tour Eiffel dans une ambiance très tendue. Du mobilier urbain et des distributeurs de banques ont été cassés, une dizaine de véhicules a été incendiée - principalement des voitures de luxe, mais aussi une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a dénoncé sur Twitter des "attaques intolérables" et exprimé son "indignation et dégoût". "Tout sera mis en oeuvre pour que leurs auteurs soit appréhendés et jugés", a-t-il prévenu.

Un manifestant a également eu "quatre doigts arrachés", selon la préfecture de police, au moment où le cortège arrivait au niveau de l'Assemblée nationale. La cause de la blessure reste incertaine. Mais, selon un témoin, il s'agit d'une "grenade de désencerclement", lancée par les forces de l'ordre, alors que des manifestants tentaient d'enfoncer les palissades protégeant l'Assemblée.