À Montpellier, les étudiants passeront quand même leurs examens... en ligne

  • A
  • A
faculté Montpellier 1280 1:28
© SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :
Malgré le blocage de l'université, les partiels du deuxième semestre auront bel et bien lieu, via Internet, pour les quelques 15.000 étudiants concernés à la fac de Montpellier.

Malgré la grogne, ils n'y échapperont pas. Plusieurs universités sont désormais bloquées par des étudiants grévistes, à Toulouse, à Nancy, à Paris 8, ou encore à Montpellier où le président de l'université a eu une idée pour que les examens du deuxième trimestre aient bien lieu malgré les blocages : faire passer aux étudiants les partiels sur Internet.

800 épreuves en ligne. En effet, le président de l'université Paul-Valéry refuse absolument le report des partiels de même que le 10/20 réclamé par certains grévistes, et comme dans cette faculté certains examens se passent déjà sur Internet, il a décidé de tous les faire passer en ligne. Cette mesure englobe 800 épreuves au total, qui concernent quelque 15.000 étudiants.

Repenser les épreuves. Néanmoins, il va falloir adapter les épreuves, comme l'explique Laure Echalier, l'une des élus de la présidence de l'université. "Ce sont de sujets de réflexion, et non pas de simples questions de cours. Le gros travail pour les collègues, c'est de repenser leur sujet d'examen de manière à ce qu'il prenne en compte la consultation éventuelle de documents par les étudiants", détaille-t-elle.

Des dossiers à préparer. La triche n'est donc pas un enjeu pour la présidence qui mise sur des questionnaires auxquels il faudra répondre en un temps imparti, avant de les envoyer en ligne aux professeurs, ou encore des dossiers plus conséquents à préparer en un, deux ou trois jours. La bonne tenue de ces examens est un enjeu vital pour l'université occupée depuis plusieurs semaines.

Europe 1
Par Virginie Salmen, édité par R.Da.