ONF : NKM évoque la "solitude" des agents

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Environnement, a observé jeudi à propos des récents suicides au sein de l'Office national des forêts (ONF) que les agents travaillaient dans "des conditions particulières", souvent dans "une forme de solitude". Sur les 24 agents de l'ONF qui se sont suicidés depuis 2005, "18 sont des agents patrimoniaux (ex-gardes forestiers, ndlr), au plus proche du terrain, dans la forêt, dans des conditions particulières, qui sont des conditions d'une forme de solitude", a souligné la ministre sur RMC et BFM-TV.

"On a beaucoup amélioré ces dernières années le suivi social de ces personnes. Dans la nouvelle convention (signée avec l'Etat), il y a un doublement des personnels de suivi social auprès de ces personnes. Il y a un audit externe sur les raisons de ces suicides", a souligné Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle a assuré que Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, et elle-même regardaient "les choses de très près".

"On sait bien que la question du suicide est une question humaine compliquée. Je n'ai pas de solution idéale, là tout de suite", a-t-elle reconnu en assurant y prêter "la plus grande attention". La ministre de l'Environnement a également évoqué les prix du bois, qui représentent une partie des revenus de l'ONF. "Pour les agents, bien qu'ils soient dans un cadre de service public, c'est assez angoissant d'avoir une partie de leurs revenus soumis aux cours" du bois, a-t-elle dit.