Franchises médicales : les Français critiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Une large majorité de Français (65%) juge que les franchises médicales vont "dans le mauvais sens" car elles limitent l'accès aux soins pour les plus malades et les plus démunis, révèle un sondage CSA pour l'association de lutte contre le sida Aides publié mardi.

Pour 65% des personnes interrogées, les franchises médicales "vont dans le mauvais sens car elles pénalisent les personnes les plus malades ou les plus démunies et peuvent générer un retard dans l'accès aux soins".

En revanche, 33% des sondés considèrent qu'elles permettent de "limiter la consommation individuelle et responsabiliser les usagers du système de santé". Sans surprise, les sympathisants de gauche y sont nettement plus hostiles (81%) que ceux de droite (41%) "plus enclins à se prononcer en faveur de la réduction des dépenses publiques", souligne le sondage.