Exception culturelle: Paris brandit son veto

  • A
  • A
Partagez sur :

La France est prête à utiliser son droit de veto pour que la culture soit exclue des négociations pour un accord de libre-échange entre la France et les Etats-Unis, a déclaré mercredi le Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault.

Cette menace risque de provoquer des tensions avec les autres Etats membres de l'Union européenne, le Royaume-Uni étant par exemple partisan de ne rien exclure d'un futur accord dont on attend beaucoup pour stimuler les échanges transatlantiques. La Commission européenne chiffre à 65 milliards d'euros par an le surcroît de production dans une Union européenne en quête de croissance, avec un montant équivalent aux Etats-Unis.