Selon un chercheur de Harvard, des extraterrestres étaient dans le système solaire en 2017

, modifié à
  • A
  • A
Oumuamua
(Vue d'artiste). Oumuamua est le premier objet venu en dehors de notre système solaire qui a été formellement identifié. © M. KORNMESSER / EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY / AFP
Partagez sur :
Avid Loeb, un astrophysicien américain, soutient dans un livre que le premier objet interstellaire formellement identifié, surnommé "le cigare de l'espace" en raison de sa forme, est d'origine extraterrestre. Une théorie qui laisse plusieurs chercheurs dubitatifs. Surtout qu'Avid Loeb, s'il est un astrophysicien reconnu, n'est pas spécialiste de ce domaine.

Et si un véhicule extraterrestre s'était approché de la Terre en 2017 ? C'est en tout cas l'hypothèse que soutient Avid Loeb, astrophysicien américain et chercheur à la prestigieuse université d'Harvard, dans un livre intitulé Extraterrestre, le premier signe d'une vie intelligente, paru aux éditions du Seuil. D'après ce chercheur, "Oumuamua", du nom de l'objet repéré par un télescope hawaïen en octobre 2017 et surnommé "le cigare de l'espace" en raison de sa forme, serait en réalité un mystérieux véhicule qui se serait approché des planètes gravitant autour du Soleil avant de repartir... Le signe, selon Avid Loeb, d'une civilisation extraterrestre.

Le "premier objet interstellaire"

Astrophysicien reconnu, Avid Loeb n'est pas spécialiste de ce sujet et est donc sans doute sorti un peu de son champ de compétence, affirment plusieurs chercheurs dubitatifs quant à la théorie de leur confrère. D'autant que tout porte à croire d'Oumuamua est en réalité un caillou, une comète ou un morceau d'astéroïde. Reste que cet objet a une particularité : il est le "premier objet interstellaire" observé, rappelle au micro d'Europe 1 Éric Lagadec, président de la société française d'astronomie. Un "objet qui traverse le système solaire et qui vient d'en dehors".

Aucune preuve de vie extraterrestre

Et si Oumuamua a subi une accélération lors de sa traversée du système solaire "qui ne peut s'expliquer par un effet de gravitation", cela ne constitue en rien une preuve d'une propulsion artificielle. "C'est quelque chose d'assez commun qui arrive notamment avec les comètes : quand elles s'approchent du Soleil, elles perdent de la glace, dégazent, et cela crée une accélération." Et comme le rappelle ce spécialiste, en sciences on ne peut pas avoir de certitudes sans preuve. Et dans le cas d'Oumuamua, il n'y a aucune preuve de vie extraterrestre.

Europe 1
Par Laure Dautriche, Ugo Pascolo